Le Stade Malherbe de Caen foudroyé à Angers

Les hommes de Patrice Garande se sont lourdement inclinés ce samedi soir à Angers sur le score de trois buts à zéro. Il va leur falloir cravacher pour assurer leur maintien.

Le portier caennais Rémy Vercoutre battu par le tir angevin
Le portier caennais Rémy Vercoutre battu par le tir angevin © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
L'affaire a rapidement tourné en eau de boudin pour les Caennais ce samedi soir. Dés la 10e minute, les Angevins, sur leur terrain, crucifiaient Vercoutre d'un boulet de canon de 25 mètres dans la lucarne tiré par l'artilleur Flavien Tait.  "Mon principal regret, c'est surtout le premier but", confiait Patrice Garande, à l'issue de la rencontre, "On se retrouve dans une configuration qu'ils adorent et où ils excellent. Ils jouent bas, regroupés, et à la moindre erreur, ils contrent."

Parti du pied gauche, Caen a continué à cloche-pied. "C'est difficile si on n'a pas plus de maîtrise, de justesse dans les passes. C'est la photo de notre équipe en ce moment. On est dans le dur, on n'est pas efficaces dans les deux surfaces, pas efficaces avec le ballon." Et les locaux de doubler la mise avant la pause. Sur une erreur de relance du portier normand, Karl Toko Ekambi inscrit son 16e but de la saison en championnat à la 42e minute.

Handicapé sur le plan offensif (Crivelli et Rodelin absents), le Stade Malherbe de Caen n'a pas réussi à combler l'écart en seconde période. Pire, le Sco a ajouté un clou dans le cercueil caennais en inscrivant un troisième but à la 74e minute.

Caen est désormais 14e du championnat de ligue 1 et son maintien est encore loin d'être assuré. "On va profiter des 15 jours pour bien récupérer. Je pense que le maintien va se jouer à moins de 40 (points). On va rencontrer Troyes, Amiens, Toulouse. On n'est pas très loin mais il faut aller chercher les choses. C'est un moment un peu compliqué", a déclaré Patrice Garande.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sm caen football sport