replay

VROUM. Voyage dans le temps en 2 CV

Connaissez-vous le Deudeuch'Club de Caen ? Aujourd'hui, nous faisons connaissance avec trois passionnés de 2 CV. Ils vont nous raconter les histoires et les rencontres qu'ils ont vécues lors de leurs pérégrinations à bord de ce modèle emblématique français.

Aujourd’hui, VROUM vous emmène autour de Caen, la capitale du Calvados, pour célébrer notre patrimoine automobile. Et quelle est la voiture qui incarne presque à elle seule ce patrimoine ? la 2 CV bien sûr ! 

Pour en savoir plus sur ce modèle mythique de la marque Citroën, nous rencontrons Thomas Houdan, passionné de 2 CV et qui plus est président du Deudeuch'Club de Caen.

Un véhicule dans son jus...

La 2 CV de Thomas a sa propre histoire et son propre nom : Denise. C’était le nom de la première propriétaire du véhicule qui était professeur des écoles dans la Manche. C’est le jour de ses 80 printemps que Denise se décide à vendre sa Citroën. Il faut dire que, depuis son départ en retraite, la voiture était garée sous le préau de son école. Dix ans s'écoulent avant que Denise ne se décide à vendre sa 2 CV.  L’heureux acheteur n’est autre que Thomas qui a aujourd’hui pour projet de la remettre en état sans toucher cependant à la carrosserie. Thomas veut laisser les traces de l'histoire de ce véhicule visibles.

Au fil de ses pérégrinations, Thomas envoie des nouvelles de Denise à son ancienne propriétaire. Il faut dire qu’avec cette modeste voiture, Thomas voyage beaucoup. Il participe notamment à des concentrations de 2 CV dans toute l’Europe.

...mais robuste.

Thomas nous le garantit, une 2 CV ce n'est pas fragile ! Il suffit de bien l'entretenir et de ne pas rouler comme un fou avec. C'est une autre façon de voyager. Il faut prendre le temps. Ça fait partie du voyage nous dit-il !

Quand j'ai été en Croatie en 2 CV, on m'a souvent demandé "t'as mis combien d'heures pour rentrer ?" Bah, j'ai mis quatre jours !

Thomas, président du Deudeuch'Club de Caen.


Dans la famille 2 CV, je voudrais l’aventurière !

Dans le monde de la 2 CV, certaines séries sont diamétralement opposées. Thomas nous présente Pierre Chantriaux et Noëlle Groult, deux adhérents de son Club. Chacun d'eux possède une 2 CV au caractère bien différent. Pierre a une 2 CV Raid Afrique, Noëlle une 2 CV SPOT.

La 2 CV Raid Afrique, c’est un peu la baroudeuse de la bande. Pierre nous raconte son histoire. Avec cette voiture, il a traversé toute l’Afrique, notamment lors de sa participation au Raid Afrique de 1973 qui comptabilise pas moins de 8000 km entre la Côte d’Ivoire et la Tunisie. Sur les 50 voitures qui ont participé à cette course qui dura cinq semaines, il n'en reste plus que quatre aujourd'hui en circulation dont celle de Pierre et il n'en est pas peu fier !

Avant de participer à ce rallye hors norme, Pierre travaillait comme mécanicien chez Citroën en région parisienne. C'est en 1970 qu'il achète sa 2 CV. 

C’était une voiture de série, mais j’ai dû la préparer pour qu’elle puisse affronter les pistes d’Afrique

Pierre, membre du Deudeuch'Club de Caen.

Pour participer au Raid Afrique, Pierre a dû renforcer le châssis et la suspension de son auto. Il a fallu également mettre des pneus beaucoup plus larges afin d’avoir une meilleure portance. En effet, les routes africaines ne sont pas goudronnées. Au programme, c'est plutôt sable et gravillons !

Pierre a par ailleurs ajouté un filtre à air pour protéger le moteur de la poussière ambiante du parcours.. Enfin, il a ajouté un réservoir de DS de 65 litres afin d’augmenter l’autonomie de sa voiture de 25 litres à 85 litres.

Après toutes ces années et ces km au compteur, force est de constater la longévité incroyable de la 2 CV. 

Stylée comme jamais !

On finit cette immersion dans le monde passionnant de la 2 CV avec la voiture que nous présente Noëlle qui date de 1976. Cette 2 CV SPOT Noëlle l'a offerte à sa fille Lucie pour ses 18 ans.  Avec son style inspiré des stations balnéaires normandes de l’époque, c’est un véhicule qui a été lancé en 1976 par Citroën pour relancer la vente des 2 CV qui était alors en berne.

C'est une série limitée puisqu'il n’y a eu que 1800 unités produites et dévoilées simultanément chez plusieurs concessionnaires le week-end du 10-11 avril. Un vrai coup marketing ! Dans chacune de ces concessions, les voitures avaient été cachées sous une bâche jusqu’au jour de la vente. La stratégie s’est avérée très efficace puisque les 1800 exemplaires ont été écoulés en moins d’une semaine.

L'actualité "Insolite" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité