• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Calvados : une bombe américaine de 220 kg pêchée en pleine nuit au large de Dives-sur-Mer

© premar
© premar

Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2018, une bombe énorme de plus d'un mètre de long et 70 cm de diamètres a été remontée dans les filets d'un bateau de pêche, au large des côtes de Dives-Cabourg dans le Calvados. L'équipage a bien réagi.

Par Alexandra Huctin

Quel drôle de gros poisson de belle taille et bien lourd : 220 kilos. L'équipage du navire de pêche Copernic a remonté dans ses filets, la nuit du 17 au 18 décembre 2018, une bombe américaine datant des bombardements de 1944.
Ils étaient alors au large de Dives-Sur-Mer dans le Calvados, tout près de Cabourg.

Au milieu de la nuit, vers 4 heures du matin, les pêcheurs ont eu le bon réflexe : prévenir la préfecture maritime. "Après la réception de photos de la munition envoyées par l’équipage du navire de pêche, le COM informe le Groupe des Plongeurs Démineurs (GPD) de la Manche de cette découverte qui décide d’intervenir immédiatement",  indique la Prémar.
 

Le bon réflexe des pêcheurs


Quatre plongeurs-démineurs et un médecin du GPD sont alors dépêchés sur place en hélicoptère et rejoignent un canot de la SNSM d'Ouistreham qui était déjà sur zone, à leur arrivée. 
Les pêcheurs sont alors invités à quitter leur bateau pour être mis en sécurité, à plus de 3 kilomètres. 
Cette "bombe américaine de type general purpose de 500 livres (220 kg) datant de la Seconde Guerre mondiale et amorcée représente toujours un danger, sensible au mouvement, elle peut être initiée par inadvertance et exploser", explique la Préfecture Maritime. 


VIDEO - L'engin a été remis à l'eau à l'aide de sangles. Le point de dépose a été enregistré en vue d'une opération de déminage prochainement. dans de bonnes conditions météo :
 


L'opération aura duré près de 3 heures et les pêcheurs ont pu retourner à bord. 
 

La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord rappelle qu'il convient de signaler sans délai toute découverte d'engin historique

En mer ou sur l'estran, au CROSS (numéro de téléphone : 196), au sémaphore ou à la gendarmerie les plus proches en précisant : la nature et la description de la munition (avec photo), la date et la position de la découverte (coordonnées GPS), vos coordonnées téléphoniques, et pour les découvertes en mer, le nom et le numéro du navire.

 

Sur le même sujet

Armada : portrait de Samuel de Champlain

Les + Lus