Le temps d’un week-end, Caen est devenu l’épicentre du judo français. Les championnats de France sénior individuel se sont tenus samedi et dimanche au Palais des sports, fraîchement inauguré. Les adeptes de la discipline étaient aux anges. La Ligue régionale de judo mise sur ce type de compétition pour attirer toujours plus de licenciés.

Sur les tatamis, les duels où s'affronte le gratin du judo s'enchaînent en ce Championnat de France de judo. Quatre cents combattants au total. Un véritable spectacle, dans une belle ambiance, qui se déroule dans le nouveau Palais des sports de Caen, dans le Calvados.

Enjeu de taille, combats intenses, l’affluence est au rendez-vous dans les gradins du palais des sports. C'est le cas, par exemple, d'une famille de passionnés de judo qui habite un village au nord de Caen : "C'est juste à côté de chez nous donc c'est quand même très agréable de pas à avoir à faire 100 km pour voir ce genre d'événements" nous explique Arnaud Fouchet, président du Judo Douvres. “Ce sont des combats de 4 minutes. C’est super court mais en même temps très intense. Je pense que les enfants aussi ça leur plaît énormément parce que quand on entend les cris et les ovations, ce sont des moments assez forts” ajoute le père de deux enfants.

Sa femme, assiste juste à côté de ce dernier, ajoute : "On ne connaissait pas trop le judo. Notre fils en fait depuis 7 ans et notre fille depuis 5 ans donc on s'est mis à suivre ce sport. Et puis, le respect, la discipline, ce sont des valeurs qu'on veut transmettre à nos enfants. Elles sont véhiculées par le judo".

Un véritable engouement

Dans les gradins, des jeunes licenciés du club de Valognes, dans la Manche, sont ébahis par les combats. Avec le temps, le judo a fini par faire partie de leur vie quotidienne : "Je fais 3 entraînements par semaine : lundi, mercredi et vendredi avec les adultes. Je ne pourrais jamais faire une semaine sans faire de judo" nous confie Matthéo qui pratique cette discipline depuis 6 ans.

Le judo, une passion pour la jeune Michelle également : “Ça me permet de me défouler et en même temps de penser à autre chose. C’est un sport où c’est beaucoup en équipe. Quand je gagne, je gagne pour moi mais aussi pour mon équipe. C’est comme une famille le club de judo”.

32 000 licenciés en Normandie

Après une perte de licenciés normands dans les années 2010, la discipline attire de nouveaux adeptes depuis trois ans. Cette année, elle compte 32 000 licenciés dans la région. La ligue de judo de Normandie tente de la promouvoir par tous les moyens. Les championnats de France de judo à Caen sont donc une belle vitrine : “On est en concurrence avec énormément de disciplines aujourd’hui. Les gens ont tendance à zapper, à passer d’un sport à l’autre. Alors que pour progresser en judo, il faut quand même une certaine assiduité. Il faut rentrer dans les habitudes de ce sport qui est très ritualisé pour pouvoir avoir envie de continuer très longtemps" précise Jean Mesnildrey, président de la Ligue de judo de Normandie.

Parmi les judokas en compétition ce week-end, certains sont des prétendants à une place de titulaire ou de remplaçant aux Jeux Olympiques de Paris. De quoi faire rêver les plus jeunes et leur donner envie de continuer à persévérer.

Pour gagner en popularité également, la ligue envisage de développer l’accessibilité du judo aux personnes handicapées. Elle souhaite renforcer la formation des éducateurs sportifs sur le sujet. 

Voir le reportage d'Alexis Delacour et Christophe Meunier :

durée de la vidéo : 00h01mn53s
Le temps d’un week-end, Caen est devenu l’épicentre du judo français. Les championnats de France sénior individuel se sont tenus samedi et dimanche au Palais des sports, fraîchement inauguré. Les adeptes de la discipline étaient aux anges. La Ligue régionale de judo mise sur ce type de compétition pour attirer toujours plus de licenciés. ©France 3 Normandie

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité