Les Charlotte Hornets de Michael Jordan se séparent du Normand Nicolas Batum

Le basketteur français, natif de Pont L'Evêque, avait signé en 2016 un contrat record avec les Charlotte Hornets. Après une saison difficile, la franchise de Michael Jordan a décidé de libérer le Normand de son contrat. Celui-ci est libre et touchera tout de même son solde.

Arrivé en 2015, le Normand Nicolas Batum quitte les Charlotte Hornets après une saison difficile
Arrivé en 2015, le Normand Nicolas Batum quitte les Charlotte Hornets après une saison difficile © STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
C'était à l'époque le plus gros contrat jamais conclu par un sportif français. Arrivé en 2015 chez les Charlotte Hornets, après sept saisons disputées avec les Trail Blazers de Portland, Nicolas Batum rempilait pour cinq ans dans le club détenu par la légende du basket américain Michael Jordan pour la coquette somme de 120 millions de dollars. Mais quatre ans plus tard, avant le terme de ce contrat mirobolant, le basketteur normand fait ses valises vers d'autres horizons sportifs. 

La dernière saison avec Charlotte a été très compliquée pour Batum, médaillé de bronze du dernier Mondial-2019 avec les Bleus: il n'a disputé que 22 matches, pour une moyenne de 3,6 points par rencontre, loin de ses meilleures saisons avec Portland (14,3 points en 2012/13) ou avec Charlotte (15,1 points en 2016/17). Les médias américains ont annoncé ce samedi que le club de Michael Jordan avait décidé de libérer le Français de sa dernière année de contrat et de recruter l'Américain Gordon Hayward.

Le Normand gagnant ?

Le Normand semble être gagnant dans l'affaire. Il est libre d'intégrer un autre club et touchera l'année de contrat qu'il lui restait à faire, 27 millions de dollars qui lui seront versés sur trois ans pour permettre aux Charlotte Hornets de reespecter le plafond salarial (salary cap) imposé par la NBA.
Nicolas Batum aura 32 ans en fin d'année. Ila fait ses débuts en NBA voilà 12 ans. Il se retrouve désormais sur le marché des transferts et est à la recherche d'une franchise pour la saison 2020/21.
    

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
basket-ball sport