Le chimiste Arkema investit 60 millions d'euros dans sa filiale CECA à Honfleur

Bonne nouvelle pour l'économie régionale ! Le groupe Arkema, premier chimiste français, a annoncé vouloir investir 60 millions d'euros dans sa filiale CECA basée à Honfleur. A la clé : un nouvel atelier de production et la création d'une quinzaine d'emplois. L'usine compte actuellement 110 salariés.

CECA est le numéro 2 mondial sur le marché des tamis moléculaires. Des petites billes qui ont la capacité de séparer les molécules d'un mélange en les absorbant. Ces minéraux sont très utilisés dans la pétrochimie et le raffinage. L'entreprise exporte ainsi beaucoup en Asie ou au Moyen-Orient où ses tamis servent à la création de fibres textiles synthétiques ou à la production de bouteilles en plastique.


Création d'une quinzaine d'emplois


Les 60 millions d'euros investis par le groupe Arkema vont permettre à CECA de créer un nouveau bâtiment de production. Les travaux ont déjà commencé... D'ici l'été 2016, 15 employés supplémentaires pourront y travailler. Des opérateurs de production qualifiés principalement.

Une belle histoire pour cette usine née au XIXème siècle et qui se consacrait alors à la production de fertilisants.

 

L'interview de Lilian Foissac, directeur de CECA :






Les choix d'Arkema en Normandie
En Normandie, le groupe Arkema compte aussi l'usine de Serquigny dans l'Eure spécialisée dans la fabrication de polymères.

Mais elle a annoncé en mai dernier vouloir fermer son usine Altuglas de Bernouville dans l'Eure. Une petite quarantaine d'emplois est directement touchée.