Commerces non-essentiels : il y a internet mais le bon vieux téléphone ça fonctionne aussi !

Publié le Mis à jour le

Pour s'en sortir, certains commerçants proposent un service d'achat à distance : le « click and collect ». Vous venez en magasin, récupérer des achats effectués sur internet. Un peu partout, les institutions ou encore des webmasters cherchent à accompagner les commerçants. 

 

C'est devenu une habitude, une cliente se poste devant la boutique de Mélanie Hanot, La Boîte à Bonheur à Bayeux. 

Sur le pas de la porte, la cliente récupère simplement ce qu'elle a commandé : c'est le principe du « click and collect ». Une démarche que Mélanie a déjà expérimentée lors du premier confinement . Un jeu d'enfant pour cette commerçante connectée:  « c'est indispensable aujourd'hui pour être visible ». 

Ce mode de vente est en effet aisé pour Mélanie, sa boutique est accessible en ligne depuis trois ans et depuis peu, elle vend même sur les réseaux sociaux.

Le e-commerce n'est pas à la portée de tous 

Commerçante à Bayeux depuis 42 ans, Gladys Lemonnier procède elle à l'ancienne. Sur la porte,  son numéro de téléphone.  Une méthode qui lui correspond mieux. 

Je suis pas très douée en informatique donc plutôt que faire mal quelque chose qu'on maîtrise mal, je préfère quelque chose de plus traditionnel mais où je vais me retrouver.

Gladys Lemonnier

" Je pense aussi que ma clientèle n'est pas trop habituée à ce genre d'achat en ligne et ils vont venir plus facilement vers moi si c'est une méthode traditionnel de contact ", poursuit la vendeuse expérimentée. 

Parmi les 300 magasins de la ville, une centaine a franchi le pas du " click and collect ",  une solution faute de mieux pour les commerçants. Comme l'explique Daniel Dieulafait, le co-président de l'association Bayeux shopping,  « le clic and collect,  c'est un cataplasme sur une jambe de bois mais bon, ça permet de limiter la casse » 

Les commerces qui se sont lancés dans le clic and collecte au printemps, enregistrent 25% de perte de chiffres d'affaire en moins.
De quoi redonner espoir à deux mois des fêtes de fin d'année. 
 

Confinement : la ville de Caen finance un site d'achat et de livraison en ligne pour ses commerçants indépendants

La ville de Caen va financer un outil numérique de Click & collect et de livraison destiné aux commerçants indépendants fermés depuis le début du deuxième confinement. Cette solution de vente alternative devrait être opérationnelle dans quelques jours.



Chez Euréka Street , librairie à Caen, on a repris le click and collect initié pendant le premier confinement. " Mais à la différence du premier confinement, les flux de marchandises sont toujours autorisés contrairement au premier confinement qui était un confinement à la dure". Le téléphone sonne toutes les deux minutes ou alors les clients commandent sur internet via le site placedeslibraires.fr 

Le gouvernement a annoncé qu'il rembourserait les frais d'expédition des livres. 

 
 

On a une masse de mails considérable à gérer, il faut aider les clients, sur le mode de paiement, il y en a qui nous envoie des chèques. Il y a ceux qui veulent être livrés, pas livrés. Chaque vente prend beaucoup plus de temps. On est débordé. 

Pierre Thomine, Libraire d'Eureka Street

 Une nouvelle vitrine à mettre en place
 


On l'a compris, si les commerces sont fermés, ils ne sont pas pour autant inactifs. La vente en ligne est toujours autorisée. Et un peu partout, les indépendants s'y mettent. Comme à Cherbourg ( 50) où une boutique de prêt à porter masculin a franchi le pas en faisant appel à Alexandre Maurouard, webmaster à Valognes. Pour commencer, il faut photographier chaque article. En une journée, le site du magasin Vincent a ainsi été monté. 

De nombreuses municipalités mettent en place des plate-formes gratuites pour aider les commerçants comme la ville de Caen ou encore celle de Louviers dans l'Eure qui va distribuer dans les boites aux lettres avant la fin novembre un catalogue de Noël proposant une sélection d'articles pour les fêtes à trouver dans les boutiques de la commune. Ce catalogue sera également en ligne sur internet.