Le maire d'Heuland, dans le Calvados, a pris un arrêté qui "autorise le Père Noël (...) à une libre circulation dans l'espace aérien et terrestre" de la commune. "Une façon amusante de démarrer les festivité", selon l'édile, qui cherche ainsi à promouvoir les activités organisées par sa mairie pour les fêtes.

"Considérant que l'équipe municipale souhaite contribuer à la bonne humeur générale (...), M. le maire autorise le Père Noël, son équipe ainsi que le renne Loustic à une libre circulation dans l'espace aérien et terrestre heulandais". 

Pour inaugurer les festivités de fin d'année, le maire d'Heuland, commune de 150 habitants dans le Calvados, a publié un arrêté municipal très original. Celui-ci doit permettre au Père Noël de distribuer sans trouble ses cadeaux le soir du Réveillon de Noël.

"Démarrer les festivités avec le sourire"

Pour l'équipe municipale, c'est l'occasion d'amuser la galerie tout en rappelant les festivités organisées par la commune. "Jusqu’à l'âge de 12 ans, les Heulandais et Heulandaises auront un entretien avec l'homme en rouge le 16 décembre 2023", rappelle habillement l'arrêté, diffusé par la mairie sur Facebook jeudi dernier.

"C'est une façon un peu amusante de rappeler la date de la visite du Père Noël et de démarrer les festivités avec le sourire. Les gens en ont bien besoin en ce moment", explique Yoan Morlot, maire (sans étiquette) d'Heuland depuis 2020.

L'arrêt ne se prive pas en effet d'inviter Météo France, l'organisme météorologique public, "à prévoir la venue de flocons".

Des arrêtés dans d'autres villes

C'est la première fois qu'un arrêté municipal du genre est pris à Heuland. L'élu confie avoir été inspiré par des démarches similaires dans d'autres communes de France. En 2022, le maire de la ville bretonne de Ploemeur (Morbihan) avait en effet fait parler de sa commune en médiatisant un arrêté semblable. D'autres édiles lui avaient emboîté le pas, comme à Saint-Genis-Laval (Rhône) ou Tavel (Gard).

"Je ne vais pas demander au préfet de viser la validité de l'arrêté, vu son contenu. Ce serait mal employer le temps de la préfecture", rassure cependant le maire d'Heuland. Néanmoins, le document n'est pas tout entier dénué de sérieux.

L'arrêté se réfère en effet aux textes de loi qui autorisent les agents de police municipaux à mettre des contraventions en cas de non-respect de certaines dispositions du Code de la route. "On fait passer un message pour rappeler que, pour que le vivre-ensemble se passe bien, il faut un peu lever le pied", conclut l'édile.