Deux grands reporters de guerre pour la première fois en résidence à Bayeux

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Dans le cadre du 26ème Prix bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, le photojournaliste Edouard Elias, et le grand reporter pour Le Monde Rémy Ourdan, ont assuré deux Master class avec des lycéens. Rencontre avec Rémy Ourdan. 

Par Aurélie Misery

C'est une ambiance de Master class. Rémy Ourdan, grand reporter au quotidien Le Monde, termine ce vendredi 4 octobre une résidence de quatre jours auprès de 36 élèves de Première du lycée Arcisse de Caumont, à Bayeux. 

L'occasion pour les élèves ayant choisi l'option Histoire géographie, Géopolitique et Science politique, de se plonger au coeur d'un métier en prise avec l'actualité. 

Rémy Ourdan, sur les grands conflits depuis près de trente ans 

Rémy Ourdan a commencé sa vie de reporter en 1992 en partant vivre dans Sarajevo en guerre. Il a couvert le siège de Sarajevo et la guerre de Bosnie durant quatre ans. 

En Afrique, il a écrit une longue enquête sur le génocide au Rwanda. Il a couvert les conflits de la région des Grands Lacs, la guerre Érythrée-Éthiopie et la guerre civile en Sierra Leone.

Parallèlement à ses reportages de guerre, il a suivi l'émergence d'une justice internationale et les procès pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie de La Haye et du Tribunal pénal international pour le Rwanda d'Arusha.

Envoyé couvrir le conflit israélo-palestinien, il a notamment enquêté sur la destruction du camp de réfugiés de Jénine.

Après les attentats du 11 septembre 2001, il a couvert les guerres d'Afghanistan et d'Irak et a travaillé sur Al-Qaïda et le djihad international. 

Le lien de confiance avec le journaliste 


Auprès des jeunes de Bayeux, Rémy Ourdan, a beaucoup insisté sur l'importance du "lien de confiance" entre le journaliste et le public, "quel que soit le support média utilisé, qui n'est qu'un outil, ce qui est important, c'est le contenu".  

Ecoutez Rémy Ourdan, interviewé par Thierry Cléon :
 

Rémy Ourdan a été distingué à deux reprises au Prix Bayeux des correspondants de guerre : en 2 000 pour "La guerre oubliée de Sierra Leone" publié dans Le Monde, et en 2012, pour "Mexique, Les damnés de Juarez"

De son côté, Édouard Elias, photojournaliste, était en résidence au collège des Sources d'Aure de Caumont-sur-Aure. Une classe de 3ème a travaillé avec lui durant toute la semaine pour découvrir le métier de photoreporter et monter une exposition. 

Enlevé en juin 2013 au Nord d'Alep en Syrie, Edouard Elias avait été retenu otage de juin 2013 à avril 2014 par des djihadistes de l'Armée islamiste.  
 

Sur le même sujet

Les + Lus