A la fois vintage seventies et très classique : le Département du Calvados vend le mobilier de Michel d'Ornano

C'est une page qui se tourne à l'Hôtel du département. L'institution se relooke, 29 ans après le décès tragique de Michel d'Ornano. Tout le mobilier qui lui a servi sera vendu aux enchères le 10 décembre prochain : des objets seventies, des meubles et des luminaires, à tous les prix.

Le couple Michel et Anne d'Ornano (à droite), lors du premier Festival du film américain de Deauville en 1975. Doux mélange d'élégance à la fois branché et classique.
Le couple Michel et Anne d'Ornano (à droite), lors du premier Festival du film américain de Deauville en 1975. Doux mélange d'élégance à la fois branché et classique. © Ouest-France/Maxppp

Avec le souvenir de Michel D'Ornano, c'est tout une époque qui revient en mémoire. Michel D'Ornano, c'est sans aucun doute, l'une des cinq plus grandes figures politiques normandes. Avec l'ancien ministre et ami du président Giscard d'Estaing, c'est tout le charme vintage du Deauville des années 60/70 qui suit : les soirées mondaines grandes robes et smocking, coiffures ajustées et laquées. Michel d'Ornano a été président du Département du Calvados, de la Région Basse-Normandie et ministre de Raymond Barre. 

Son mobilier, celui qu'il a utilisé pendant 12 ans de présidence à la tête du département du Calvados, est resté le même lorsque sa femme, fût élue à son tour, après son décès en 1991 (jusqu'en 2011).  
D'ailleurs, on chuchote dans les couloirs de l'Hôtel du Département que jamais le bureau de la présidence n'avait été modifié depuis Michel d'Ornano.  La pièce était immense car l'ancien Président travaillait tard et choisissait parfois d'y dormir, plutôt que de prendre la route pour Deauville.
Il faut dire que c'était une habitude de travail à cette époque. A l'Assemblée Nationale, aussi, tous les députés avaient leur bureau-lit. Et puis les voitures et les routes n'étaient pas celles d'aujourd'hui.

Nous n'avons pas retrouvé d'images de Michel D'Ornano à son bureau. Mais voici, son épouse, Anne, dans ce même bureau, en 2011.
Nous n'avons pas retrouvé d'images de Michel D'Ornano à son bureau. Mais voici, son épouse, Anne, dans ce même bureau, en 2011. © France Télévisions

 

 

Un bureau immense qui en impose


"On ne vend pas le mobilier personnel de sa maison de Deauville. Il faut bien faire la différence ! Il s'agit là des meubles et des bibelots de son bureau à Caen, à l'Hôtel du Département, place de la République. L'ensemble qui sera mis en vente est très éclectique et des mise à prix sont prévues pour tous les budgets", explique Me Solène Lainé, commissaire priseur de Caen Enchères. Vendre des objets qui ont une histoire, c'est sa passion et elle assure que le plus impréssionnant reste ce bureau épuré, de plus de deux mètres de largeur avec un retour.
 

Quand on s’assoit au bureau de Michel d'Ornano, c'est forcément pour un normand, une émotion immense. Il faut de la place pour accueillir ce meuble mais il a une âme. On peut imaginer, ce qu'il a entendu !

Me Solène Lainé

L'actuel Président, Jean-Léonce Dupont l'utilisait encore en 2017, avant les travaux du bâtiment, place de la République. 

 

Jean-Léonce Dupont ( ici en 2015) avait ce même bureau avant les travaux de 2017 et la réaménagement en 2019.
Jean-Léonce Dupont ( ici en 2015) avait ce même bureau avant les travaux de 2017 et la réaménagement en 2019. © France Télévisions


Des luminaires et des objets de décorations, dont une statue en marbre seront aussi intégrés au lot mis aux enchères.
Une exposition était prévue juste avant la vente avec un protocole sanitaire appliqué et des visites organisées par petits groupes. Certains objets sont mis à prix à 10 euros.
La vente peut-être suivie via, le site de Caen Enchères. 

 

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique souvenir culture histoire