Gendarme tué en poursuivant une voiture : une cagnotte pour soutenir sa famille

Un appel à la générosité est lancé après la mort d'un motard de la gendarmerie survenue le vendredi 26 avril près de Bayeux (Calvados). Le maréchal des logis-chef Allek Belaïd tentait d'intercepter "un véhicule en infraction".

Le drame a profondément ému ses frères d'armes. Vendredi après-midi, un militaire du peloton motocycliste a trouvé la mort sur la RN 13 lors d'une mission de contrôle routier. Il était âgé de 51 ans.

"Suite au décès de notre camarade Belaïd Allek, vendredi 26 avril 2024, une cagnotte a été mise en place auprès de la Fondation "Maison de la gendarmerie", pour soutenir son épouse et sa fille," indique la gendarmerie du Calvados.

La Maison de la gendarmerie est une fondation reconnue d'utilité publique. Elle "agit au profit des veuves et des orphelins ainsi que des personnels de la gendarmerie et de leur famille, confrontés à des situations difficiles telles que le décès, la blessure, la maladie ou le handicap."

Mort en voulant intercepter un véhicule 

L'accident s'est produit vendredi après-midi près de Bayeux. Le temps était exécrable. Sur une route détrempée, le maréchal des logis au guidon de sa moto tentait avec son binôme "d’intercepter un véhicule en infraction" a précisé le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin.

Il percute l'arrière d'un poids lourd. "Le militaire du peloton motorisé de Saint-Loup-Hors glisse au sol et entre en collision avec une glissière de sécurité. Gravement blessé à l’un des membres inférieurs, il décède sur place, malgré l’intervention rapide d’un camarade, puis des secours", écrit la gendarmerie nationale.

Le maréchal des logis-chef Allek Belaïd laisse une famille en deuil. "Nous vous remercions de vos dons au profit de son épouse, Karine et de sa fille, Cloé, 22 ans", écrit la Maison de la gendarmerie qui se charge de collecter les fonds.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité