L'école de la 2ème chance : un tremplin pour les jeunes sans diplôme [feuilleton]

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

Gros plan cette semaine sur l'Ecole de la 2ème chance d'Hérouville Saint Clair, dans le Calvados, qui permet à des jeunes motivés, sans diplôme ni qualification professionnelle, d'intégrer une école dédiée à la construction de leur projet d'insertion sociale et professionnelle.

Par Thierry Cléon & CG

En France chaque année  130 000 jeunes disparaissent des radars de l'éducation nationale, dont 2 000 environ dans l'ex Basse Normandie. D'où l'idée de créer en 2017 une structure - l'école de la deuxième chance - à Hérouville Saint-Clair, dans le Calvados. Elle accueille des jeunes âgés de 16 à 25 ans sans diplôme ni formation. Cette école un peu particulière constitue un véritable tremplin pour se relancer dans la vie.

Un feuilleton réalisé cette semaine par Thierry Cléon, Stéphanie  Lemaire et B Odolant.


Accompagner les jeunes sans diplôme et sans qualification

L'école de la deuxième chance à Hérouville Saint Claire feuilleton 1 sur 4 - février 2018
L'école de la 2ème chance d'Hérouville Saint Clair (Calvados), accueille les jeunes sortis précocement du système scolaire, pour leur donner une deuxième chance de formation
Intervenants :
Karim Slama, directeur de l'E2C de Normandie
Adam, 19 ans - stagiaire à l'E2C de Normandie
Johan, 29 ans - stagiaire à l'E2C de Normandie
Maggy Godefroy, formatrice référente à l'E2C de Normandie
Emilie Gardie, référente du pôle social à l'E2C de Normandie
Cyrielle, stagiaire à l'E2C de Normandie



Le parcours type d'un élève d'e2c



Objectif : redonner confiance en soi 

 
En France il existe cent vingt quatre E2C, Ecoles de la 2ème Chance. Depuis sa création il y a un an, l'Ecole de la 2ème chance d'Hérouville - Saint - Clair a accueilli 104 stagiaires dans le cadre de projets professionnels favorisant l'insertion sociale et professionnelle... Des jeunes, sans diplôme ni qualification, venus de toute la Normandie, comme Maxence, qui a signé comme les autres élèves, un contrat d'engagement avec l'établissement. A 23 ans, il suit un programme de remise à niveau, rémunéré 300 € par mois et travaille en entreprise comme stagiaire. Ses résultats sont bons et lui font espérer un contrat d'apprentissage qui devrait lui permettre d'atteindre son objectif : occuper un poste d'électro technicien en centrale nucléaire.
Portrait de Maxence, Ecole de la 2ème chance Hérouville Saint Clair - 12 février 2018
Intervenants :
Maxence Hédouin, sStagiaire de l'E2C de Normandie
Mickaël Leheup, manager
Didier Allement, formateur référent de la Promo n°7 de l'E2C de Normandie



"L'E2C m'a redonné de l'espoir en moi-même"


L'E2C d'Hérouville-Saint-Clair dont le budget se monte à près de 670 000 euros est financé par l'Etat, la Région et les collectivités locales. Au sein du réseau de l'école de la deuxième chance en France, lequel compte 124 établissements, Hérouville obtient de très bons résultats en matière de sorties positives après un an d'exercice. Au terme de sa première année d'existence, l'école est fière d'afficher un taux de sortie positive de 70%, supérieur à la moyenne nationale. 
Benjamin est sorti du système scolaire à 16 ans, après la 3ème. "L'école de la deuxième chance chance m'a redonné confiance en moi-même" dit-il aujourd'hui, alors qu'une entreprise vient de l'embaucher avant la fin de son cursus, pour un CDD d'un an avec bon espoir de le transformer en CDI.
L'école de la 2ème chance : une sortie positive pour 70% des élèves - feuilleton 2 sur 4 fevrier 2018
Intervenants :
Karim Slama, directeur de l'E2C de Normandie
Benjamin Delente, ancien stagiaire de l'E2C de Normandie



En 2016, 85% des stagiaires, en sortie positive d'Ecole de la 2ème Chance, ont bénéficié d’une sortie les engageant pour une durée supérieure à 6 mois. / © réseau-e2c.com
En 2016, 85% des stagiaires, en sortie positive d'Ecole de la 2ème Chance, ont bénéficié d’une sortie les engageant pour une durée supérieure à 6 mois. / © réseau-e2c.com

Des stages en entreprise pour une meilleure insertion professionnelle


Coralie est une jeune maman de 28 ans qui vient de retrouver un sens à sa vie. Le stage en entreprise, partie intégrante du cursus des tous les élèves, lui a remis le pied à l'étrier. Elle a a maintenant un contrat à durée indéterminée en poche, qui va lui permettre de vivre avec son enfant tout en poursuivant son projet professionnel dans le secteur de l'aide à la personne.
L'école de la 2ème chance : des stages en entreprise pour les jeunes sans diplôme ni qualification - Feuilleton 4 sur 4 février 2018
Intervenantes :
Coralie Labey, ancienne stagiaire de l''E2C de Normandie
Nadège Charleux, directrice de l'agence O2 Caen
Ludivine Leraitre, tutrice référente agence O2 Caen

Les 4 piliers fondamentaux des Ecoles de la 2ème chance

  • Un parcours individualisé, hors des schémas scolaires classiques (entrées et sorties permanentes) : Les E2C sont des « écoles » dont la pédagogie est fondée sur l’individualisation des parcours et l’apprentissage de l’autonomie. Chaque jeune a un formateur référent et évolue selon son rythme.
  • Des moyens dédiés : Les E2C appartiennent à un dispositif institutionnel et bénéficient d’un ancrage solide dans le milieu local.
  • La logique d’un parcours pédagogique complet et unifié : pour ne pas reproduire les tactiques de rupture déjà ancrées dans les habitudes de ces jeunes en voie d’exclusion, les E2C offrent la capitalisation continue des compétences acquises et un accompagnement post-formation jusqu’à un an après la sortie de l’E2C
  • L’alternance entre le monde du travail et l’École : Au cours de leur formation, les jeunes acquièrent des compétences par l’expérience et définissent un projet professionnel dans et avec l’entreprise.

A lire aussi

Sur le même sujet

Renouveau à l'aéroport du Havre

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés