Bonbonnes de gaz à Paris : l’une des suspectes, Sarah H. est née à Lisieux

Le procureur François Molins a donné, hier soir, des détails sur l'arrestations des trois suspectes. / © ETIENNE LAURENT/EPA/MaxPPP
Le procureur François Molins a donné, hier soir, des détails sur l'arrestations des trois suspectes. / © ETIENNE LAURENT/EPA/MaxPPP

Un commando jihadiste féminin a été arrêté hier, jeudi 8 septembre 2016, à Boussy-Saint Antoine dans l’Essonne, par les policiers de la DGSI. Un attentat imminent a été déjoué.

Par F3Normandie avec AFP

Rappel des faits :


Un attentat a bien été évité de justesse dans la nuit du samedi au dimanche 4 septembre dans Paris, a confirmé François Molins dans une conférence de presse tenue, vendredi 9 septembre. Une voiture contenant des bonbonnes de gaz et des bidons d'essence avait été découverte à l'angle des rues de la Bûcherie et du Petit-Pont, dans le 5ème arrondissement. Hier, vendredi 8 septembre 2016, trois femmes ont été interpellées dans le cadre de cette enquête, l’'une d'elles est originaire de Lisieux dans le Calvados (14).


Le profil de Sarah H., la « fiancée » des jihadistes


Sarah H. était connue des services antiterroristes et fichée "S". La jeune femme de 23 ans est originaire de Lisieux et est "particulièrement liée à la mouvance jihadiste", précise le procureur de la République François Molins. C’était l’ "ancienne promise" de Larossi Abballa, l'auteur de l'attentat de Magnanville (Yvelines) en juin puis d'Adel Kermiche, qui a mené l'attaque dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) en juillet. Abballa et Kermiche ont été tués par la police.

Selon nos confrères de Nice Matin, Sarah H. habitait dans le Var avec sa mère. Un testament a été trouvé à son domicile, caché sous son lit.


Une tentative "téléguidée" depuis la Syrie


Le commando a été "téléguidé" par des jihadistes de l'Etat Islamique depuis la Syrie, a expliqué le procureur François Molins. "Un groupe a été annihilé, mais il y en a d'autres", avait souligné un peu plus tôt François Hollande, alors que la France est confrontée depuis début 2015 à une série inédite d'attaques jihadistes, dont plusieurs attentats de masse.


Sarah H.



Sur le même sujet

Les + Lus