Cet article date de plus de 5 ans

Corruption de mineur : deux ans de prison avec sursis pour l'entraîneur de basket de Mézidon-Canon

Sur Facebook, l'homme se faisait passer pour une jeune fille et demandait à des jeunes mineurs de s'exhiber. Il menaçait ensuite de diffuser les vidéos. L'animateur sportif de 38 ans a été condamné ce mardi par le tribunal correctionnel de Lisieux.  
Le Palais de justice de Lisieux
Le Palais de justice de Lisieux
L'affaire a éclaté en juin 2015 avec l'ouverture d'une enquête de la gendarme de Mézidon-Canon suite à une plainte, une première plainte qui en appellera d'autres. Au total, ce sont près de 17 jeunes, âgés de 10 à 15 ans, qui se sont déclarés victimes des agissements de cet animateur sportif, un homme de 38 ans qualifié de "pervers narcissique" par le procureur de Lisieux. Enseignant le jour, il se faisait passer la nuit pour une jeune fille sur les réseaux sociaux pour tenter de "séduire" certains de ses propres élèves et leur demander de s'adonner à certains gestes sexuels. Il les menaçait ensuite de diffuser les vidéos.

L'homme a été reconnu coupable ce mardi par le tribunal correctionnel de Lisieux de corruption de mineur de moins de 15 ans et tentative de corruption de mineur de plus de 15 ans. Il a été condamné à deux ans de prison avec sursis, trois ans de mise à l'épreuve avec obligation de formation et de suivi psychologique ainsi que 10 ans d'interdiction d'exercer une activité au contact de jeunes.

Le jugement a été accueilli avec un certain soulagement par les victimes et leurs familles même si elles déplorent l'absence de l'intéressé lors du délibéré. L'entraîneur de basket devra verser à ses victimes au titre du préjudice moral subi entre 1000 et 3000 €, soit une somme totale avoisinant les 30 000 €. Claude Marand-Gombart, avocat du prévenu, évoque quant à lui "un jugement équitable".

Reportage de Franck Besnier et Jean-Michel Guillaud
Intervenants:
- la mère d'une des victimes
- Claude Marand-Gombart, avocat du prévenu

durée de la vidéo: 01 min 40
Corruption de mineur: deux ans de prison avec sursis pour l'entraîneur de basket

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société pays d'auge