En Normandie, le transport aérien redémarrera en juin à l'aéroport de Caen-Carpiquet

L'épidémie de cornavirus a causé un véritbale crash du secteur a aérien. A l'heure du déconfinement, un timide décollage se profile. En Normandie, les premiers avions s'envoleront à la mi-juin, à Caen.

Près de 275 000 passagers ont transité par l'aéroport de Carpiquet en 2018
Près de 275 000 passagers ont transité par l'aéroport de Carpiquet en 2018
"Le dernier décollage à Carpiquet, c'était le 20 mars dernier", explique Maryline Haize-Hagron, directrice des plateformes aéroportuaires de Caen et Deauville. Depuis, plus aucune activité sur les aéroports normands. Mais l'heure du déconfinement pour les avions commerciaux semble approcher. Ce lundi après-midi, sur sa page Facebook, l'aéroport de l'agglomération caennaise a annoncé un début de reprise pour la mi-juin. Et c'est Air-France qui ouvrira le bal. "Trois vols sur Lyon par semaine seront proposés à partir du 15 juin. La compagnie redémaerre son activité sur quelques aéroports en France. D'habitude, elle le fait ses les grosse plateformes. On fait partie des quelques privilégiés."
 

Volotea dans les starting-blocks ?

Porté depuis quelques années par une belle dynamique, l'aéroport de Caen espérait dépasser les 300 000 passagers en 2020. Cet objectif a désormais du plomb dans l'aile. Avec la crise du coronavirus, les avions ont été cloués au sol durant plusieurs semaines et l'un des partenaires du site normand, Flybe, qui assurait des liaisons avec la Grande-Bretagne, a fait faillite. Le ballet des avions dans le ciel normand, ce n'est pas pour tout de suite. Seuls quelques timides entrechats rythmeront le mois de juin. La reprise d'activité d'Air France, "c'est un amorçage", indique Maryline Haize-Hagron, "On verra si les clients ont en envie de reprendre l'avion."
 
Reste un partenaire de poids de l'aéroport de Caen-Carpiquet, la compagnie espagnole Volotea, qui assure notamment des liaisons avec l'Île de Beauté. Interviewé le weekend dernier par nos confrères de Corse-matin, le directeur général des ventes, Pierfrancesco Carino, se montre plutôt optimiste et indique préparer un redémarrage en Corse, région clé dans l'activité de la compagnie ibérique. "Nous sommes en constante relation avec les huit aéroports depuis lesquels nous volons vers la Corse ainsi qu'avec les aéroports de l'île." Sur son internetl Voilotea permet même déjà de réserver des vols à partir de la mi-juin au départ de Caen. "On est en attente de confirmation de la part de Volotea", tempère la directrice des plateformes aéroportuaires de Caen et Deauville. 
 

Et Deauville ?

Pour l'autre grand aéroport normand, Deauville-Saint Gatien, la reprise sera plus tardive. "Il n'y a pas de reprise tout de suite. Tous les vols sont annulés jusqu'à fin juin", déclare Maryline Haize-Hagron, "Nous desservons notamment Palma de Majorque et Cagliari. Nous attendons des précisions sur la réouverture des frontières et les mesures de quatorzaine." L'Italie, l'un des pays les plus durement touché par lépidémie, a toutefois annoncé le weekend dernier son intention de rouvrir ses frontières le 3 juin prochain. Chez nos voisins, le secteur touristique représente 13% du PIB. (contre 7,3% en France, pourtant la première destination des touristes dans le monde, selon le ministère des affaires étrangères).  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter