Brexit-J+2 : les premiers ferries ont accosté en Normandie entre tristesse, perte de temps et dépenses supplémentaires

C'est un moment historique : les premiers ferries post-Brexit sont arrivés en Normandie ce samedi 2 janvier. A Cherbourg, Dieppe ou Ouistreham et les Douanes ont du montrer leur savoir faire. Personne n'apprécie vraiment la surcharge que ça représente.

Brexit- Jour2 : A priori rien n'a changé, et pourtant c'est une frontière qui s'installe entre la France et l'Angleterre
Brexit- Jour2 : A priori rien n'a changé, et pourtant c'est une frontière qui s'installe entre la France et l'Angleterre © Gwenaelle Louis/ France Télévisions

"Les trois ports normands unis au sein de Ports de Normandie ont accueilli ce jour, samedi 2 janvier 2021, les premiers ferries en provenance d’Angleterre soumis aux règles de contrôles douaniers mises en place dans le cadre du Brexit. Le Seven Sisters, de la compagnie DFDS, est arrivé à Dieppe, en provenance de New Haven, à 4h30 (AM). Le Cotentin, de la compagnie Brittany Ferries est arrivé de Poole à Cherbourg à 14h00. Enfin, l’Armorique (Brittany Ferries), en provenance de Portsmouth, est arrivé au port de Caen-Ouistreham à 15h15", se félicite l'autorité portuaire normande, PNA.

Cherbourg, premier camion en provenance d'Angleterre, post-Brexit
Cherbourg, premier camion en provenance d'Angleterre, post-Brexit © PNA

Tout a été préparé en amont pour que la fluidité des transports soit au maximum préservée. 

 

Ce Brexit, il y a peut-être une bonne chose à en tirer pour mieux vivre ici. C'est en tous les cas le pari que l'on veut tenir à Dieppe, avec les autorités portuaires pour mieux vivre ici et ne pas regarder les trains passer ou subir

Nicolas Langlois, maire de Dieppe

A 5 heures du Matin, ce 2 janvier 2001, le maire de Dieppe et le député communiste Sébastien Jumel étaient sur place."Au débarquement du premier ferry post-Brexit à 4h30 ce matin à Dieppe. Passage de la frontière avec rétablissement des formalités douanières sans encombre pour 9 camions et 15 voitures", écrivait ce denrier, en commentaire d'une vidéo postée sur les réseaux sociaux. 

 

Les 3 ports ont donc adapté leurs signalétiques terrestres et aériennes. Ils ont également aménagé : de nouveaux postes de contrôle douanier, de nouveaux espaces de contrôles (Bureau de déclaration douane, contrôle sanitaire des animaux de compagnie...) et ont revu l’organisation générale du terminal comme à Cherbourg 

PNA

A son arrivée à Ouistreham, en milieu d'après-midi et à la sortie du nouveau poste de contrôle, Mustapha, chauffeur routier avait encore le sourire mais la fatigue dans les yeux. Son dossier douanier à la main, il regrette : "J'ai déjà perdu une heure sur la route, par rapport à d'habitude. Si moi je perd, mon patron aussi. vous voyez, c'est pas terrible." Il redoute aussi le jour, où, ses papiers ne seront pas conformes et qu'il faudra se débattre avec ça.

" C'est un moment triste" (Hervé Morin) 

"C'est d'abord un moment triste" a affirmé, Hervé Morin, le Président de la Région Normandie qui était présent à l'arrivée du premier camion à Ouistreham. "L'idée que l'Europe ouvre une nouvelle frontière, c'est franchement pas un message positif. On a fait en sorte que les conditions du trafic et des échanges se déroulent le mieux possible."

Des investissements de 10 à 20 millions d'euros, au total, ont été nécessaires a rappelé le Président de la Normandie, et ce n'est pas terminé. 

Seul espoir : que ce soit une chance pour la région, frontalière. "On attend des opportunités nouvelles pour le territoire." A voir si ça se confirme.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
brexit international