Piqué par des frelons asiatiques, un homme de 57 ans décède dans le Calvados

Un homme de 57 ans est décédé suite à des piqûres de frelons asiatiques. Une deuxième personne piquée a été quant à elle hospitalisée. Ces faits se sont déroulés sur la commune d'Esson, dans le Calvados.

Le frelon asiatique est arrivé en France en 2005.
Le frelon asiatique est arrivé en France en 2005. © PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP
Suite au décès, mardi 18 septembre, d'un homme de 57 ans piqué par de frelons asiatiques et à l'hospitalisation d'une seconde personne, les sapeurs pompiers rappellent les conseils de prudence à respecter.

Dans les jardins :Aucun vêtement ne vous protège de ces attaques, seuls les techniciens ont une combinaison adéquate.
Il ne faut surtout pas chercher à détruire le nid par ses propres moyens : cela augmente le risque d'attaques.
Signalez la présence du nid ou de frelons asiatiques à la mairie qui prend parfois en charge une partie des frais de l'intervention de destruction.

 


Témoignage d'une victime de frelon asiatique 

Fin juin, Jeannette a été attaquée par des frelons asiatiques chez elle à Beauvais dans l'Oise...Elle a failli en mourir.

Au départ, elle voit s'envoler ce qu'elle pense être une guêpe. Elle n'y prête pas attention quand brusquement, une quinzaine d'insectes s'envolent. Un des frelon se dirige droit sur elle "on aurait dit un kamikaze" explique Jeannette, "elle m'a piquée au bras, c'était comme une sorte de morsure" . Sa gorge a commencé à se serrer. Les pompiers sont appelés d'urgence. Jeannette perd connaissance. "Le médecin du Smur m'a dit qu'à 5 minutes près, j'étais morte".

Entomologiste indépendant basé en Seine-Maritime, Nicolas Moulin explique comment surviennent les décès"La plupart du temps, les gens meurent par overdose de venin. Avec tout ce qui circule dans les médias, les gens prennent aussi peur et lorsqu'ils voient un nid, ils tentent de le détruire eux-mêmes. C'est là qu'ils se font attaquer".


Un apiculteur amateur invente un piège à frelons asiatiques

Jean Pierre Thomain, un apiculteur amateur des Pays de Loire a inventé un système grâce auquel il a piégé des centaines d’individus : "Je piège 90 ou 95% de frelons asiatiques et j’ai très peu de frelons européens", explique-t-il. Une association de la région a senti le potentiel commercial derrière son invention : une production à plus grande échelle est à l'étude.

Attiré par un appât à base de miel, le frelon s'engouffre dans une boîte par un cône spécialement calibrer pour laisser passer les autres insectes. Une fois entré, le frelon asiatique ne peut plus ressortir du piège :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers frelons asiatiques nature sorties et loisirs
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter