Port-en-Bessin, ville “morte” et résolue à se battre pour son collège

Manifestation ce mercredi à Port-en-Bessin pour défendre le collège de la ville
Manifestation ce mercredi à Port-en-Bessin pour défendre le collège de la ville

Alors que le Conseil départemental a annoncé son intention de fermer le collège de Port-en-Bessin à la rentrée 2018, une marche était organisée ce mercredi après-midi pour défendre la survie de l'établissement. Les commerçants ont baissé le rideau.

Par CM

"L'administration voit toujours le verre à moitié vide. Nous on le voit à moitié plein. Tant qu'il n'est pas vide, c'est qu'il est à moitié plein et on peut encore le remplir et non pas continuer à le vider", a lancé ce mercredi après-midi à la foule réunie en centre-ville Dominique Loir, le président du comité de soutien au collège Hémingway. En septembre dernier, le Conseil départemental a annoncé son intention de fermer l'établissement (ainsi que le collège de Colombelles) à la rentrée prochaine.

Plus de 300 personnes ont répondu à l'appel à manifester ce mercredi. Les commerçants, eux, avaient "baissé le rideau" en signe de solidarité. Une journée morte dans une ville qui ne veut pas mourir. "Le collège fait partie d'un bassin de vie. Ce n'est pas seulement des élèves catégoriés comme des pions qui vont disparaître ailleurs. c'est toute la population qui va en subir les conséquences: les commerces, les associations culturelles et sportives", énumère Dominique Loir.

Commme l'a rappelé ce mercredi midi sur notre antenne Clara Dewaële-Canouel, la présidente de la commission en charge des collèges au Conseil départemental du Calvados, c'est le sous-effectif du collège (50% du collège occupé) Hemingway et les évolutions démographiques "à venir par rapport aux prévisions INSEE" qui ont motivé cette fermeture annoncée.

Clara Dewaële-Canouel, invitée du journal
Alors que al fermeture du collège de Port-en-Bessin a été récemment annoncée, Clara Dewaële-Canouel, présidente de la commission en charge des collèges au conseil départemental du Calvados était l'invité du journal ce mercredi 18 octobre
L'argument démographique fait bondir le maire de la commune. "On nous dit qu'il y a un vieillisement du littoral et je ne pense pas que c'est en fermant un collège qu'on va rajeunir la population du littoral. Au contraire, on va aggraver le phénomène", estime Pierre-Albert Cavey. "Un territoire sans collège est beaucoup moins attractif pour les jeunes familles". Et de défendre le "réel potentiel" de sa ville avec "le premier port de pêche de Normandie en valeur", la construction d'une maison de retraite qui va créer "40 à 50 emplois" ou "des constructions en vue sur Port en Bessin et les communes avoisinantes".

Reportage de Rémi Mauger et Carole Lefrançois
Intervenants:
- Monique Lefranc, Portaise en colère
- Pierre-Albert Cavey, maire de Port-en-Bessin-Huppain
- Dominique Loir, président du comité de soutien

Port-en-Bessin, ville "morte" et résolue à se battre pour son collège
Alors que le Conseil départemental a annoncé son intention de fermer le collège de Port-en-Bessin à la rentrée 2018, une marche était organisée ce mercredi après-midi pour défendre la survie de l'établissement. Les commerçants ont baissé le rideau. - R.Mauger/C.Lefrançois

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne