Cet article date de plus de 3 ans

Romain Bail, le maire de Ouistreham condamné à 1 an de prison avec sursis et 5000 euros d'amende

Le maire de Ouistreham, Romain Bail est condamné, ce jeudi 12 avril 2018, à un an de prison avec sursis et 5000 euros d'amende pour "faux et usage de faux" dans l'affaire du financement du centre d'interprétation des relations franco-britanniques. 
Caen le 15 février 2018 : Romain Bail à côté de son avocat, maître Jourdan.
Caen le 15 février 2018 : Romain Bail à côté de son avocat, maître Jourdan. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Le tribunal correctionnel  aura donc suivi le procureur de la République, Carole Etienne, qui avait requis une peine de 12 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende lors de l'audience du 15 février dernier. Le maire de Ouistreham, Romain Bail était poursuivi pour "faux et usage de faux" dans l'affaire du financement du centre d'interprétation des relations franco-britanniques.

Au centre des débats, une "promesse de don" de 2,5 millions de livres pour aider au financement du centre, "envoyée par une association". Lors de leurs investigations, les gendarmes avaient découvert que le mail avait été écrit sur l'ordinateur familial de Romain Bail le 27 août et envoyé, en pièce jointe d'un second mail, de la boite personnelle du maire de Ouistreham à sa boite professionnelle.  


Le tribunal administratif suspend le chantier du centre 

Parallèlement, mais toujours concernant le même projet de centre, la préfecture du Calvados conteste la légalité de la procédure de désignation du cabinet d'architectes porté par Romain Bail. Le tribunal administratif a donné sa décision le 11 avril en suspendant le marché de maîtrise d'oeuvre du musée.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société