Variant britannique : fermeture préventive d'une classe dans une école d'Hérouville Saint-Clair

Le préfet du Calvados a décidé de fermer une classe de CM1/CM2 de l'école Pierre Gringoire "afin d’éviter la transmission du virus". Le protocole sanitaire a été renforcé le 1er février dans le but de freiner la diffusion des variants de la Covid-19.

L'école Pierre Gringoire dans le quartier des Belles portes à Hérouville Saint-Clair
L'école Pierre Gringoire dans le quartier des Belles portes à Hérouville Saint-Clair © Google Maps

Jusqu'alors, une fermeture de classe dans une école primaire, un collège ou un lycée était décrétée dès lors que trois cas de Coronavirus avait été détectés. Les élèves et le personnel étaient considérés comme des "contacts à risques". Désormais, "sur signalement de l'ARS [agence régionale de santé], en cas d'identification d'un des variants chez un personnel ou un élève, la classe concernée sera fermée", précise le ministère de l'Education Nationale.

C'est l'application de cette règle qui entraîne aujourd'hui la fermeture d'une classe de l'école Pierre Gringoire à Hérouville Saint-Clair. Dans son arrêté, le préfet du Calvados indique qu'un élève de cette classe a été testé positif et que "la mère de cet élève ayant été testée positive au variant britannique du virus Covid-19, l'élève est très probablement positif à ce même variant".

L'accueil est suspendu "du 3 au 10 février inclus". La ville d'Hérouville Saint-Clair précise que "des tests antigéniques vont être proposés dès la fin de semaine sur l'ensemble de l'école Pierre Gringoire". La préfecture ajoute que "les modalités de continuité pédagogique seront communiquées aux élèves et à leur famille par la direction de l’école."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société éducation