Un agriculteur en garde à vue pour maltraitance animale : une quinzaine de vaches saisie par les gendarmes de Vire

L'homme de 86 ans avait déjà fait l'objet de plaintes déposées par des associations de défense des animaux ces dernières années. 16 vaches sont saisies ce mercredi matin sur un secteur à cheval sur l'Orne et le Calvados dans le cadre d'une enquête pour "mauvais traitements".

Par CM

Ce n'est pas la première fois que l'association Stéphane Lamart, oeuvrant pour la defense de la cause animale, porte plainte contre cet agriculteur âgé aujourd'hui de 86 ans. "Déjà en 2011, il avait laissé certaines vaches mourir par manque de nourriture, de soins et d’entretien sur le département du Calvados", indique l'association dans un communiqué. Sept ans plus tard, des faits similaires avaient fait l'objet d'un signalement auprès de la justice. Une nouvelle plainte est déposée en fin d'année 2018.
 
Saisie de 16 vaches : itw de Stéphane Lamart

16 vaches, réparties sur trois champs dans le secteur de Condé-en-Normandie, sont saisies ce mercredi matin dans le cadre d'une réquisition judiciaire ordonnée par le parquet de Caen. "Ces animaux ne sont pas abreuvés correctement, ils ne sont pas nourris correctement, il y a aussi un problème d'identification des animaux", explique Stéphane Lamart.  Le dépôt de plainte en 2018 a entraîné l'ouverture d'une enquête pour "mauvais traitements" confiée aux gendarmes de Vire. Ces derniers bénéficient ce mercredi matin du renfort de leurs collègues de Flers et Condé-sur-Noireau pour procéder à la saisie des vaches. Des membres de l'association Stéphane Lamart sont également sur place tout comme les services vétérinaires et les agents de la DDCSPP de l'Orne.

Les bêtes devraient être confiées l’association OABA (Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoir) qui va les transporter dans une ferme de l'Eure. "C'est une saisie provisoire. On les garde jusqu'à ce que la procureure de Caen statue sur les faits de mauvais traitements. C'est elle qui décidera de la restitution ou non des animaux."  L'agriculteur de 86 a lui été placé en garde à vue dans le cadre de la procédure ce mercredi matin vers 8 h 30.

Sur le même sujet

Les + Lus