• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Ce qui change en 2017 en Normandie

Les sacs en plastique à usage unique d'une épaisseur inférieure à 50 microns sont désormais interdits partout en France / © France 3 Normandie
Les sacs en plastique à usage unique d'une épaisseur inférieure à 50 microns sont désormais interdits partout en France / © France 3 Normandie

Hausse du prix du stationnement à Rouen, regroupement de communes mais aussi fin des sacs plastiques ou entrée en vigueur du divorce par consentement... Les changements sont nombreux en ce début d'année en Normandie comme partout ailleurs en France. 

Par Emmanuelle Partouche

Comme à chaque début d'année, les Français doivent changer leurs habitudes. 

Voici quelques unes des évolutions qui ont retenu notre attention :

Lutter contre les voitures ventouses 


Le tarif du stationnement de courte durée augmente cette année à Rouen. À compter du 1er janvier 2017, l’heure passe de 1,60 € à 1,80 €. La décision a été prise lors du conseil municipal du 13 décembre 2016. Elle concerne 900 places de la ville. Le prix du stationnement résidentiel et de moyenne durée reste stable.

La fin des sacs plastiques


Depuis juillet 2016, les sacs de caisse à usage unique en plastique fin (d'une épaisseur inférieure à 50 microns), qu'ils soient gratuits ou payants, sont tous interdits à partir de juillet 2016. Depuis hier, les derniers de ces sacs fins, ceux du rayon fruits et légumes, sont également bannis.

Tous les commerces sont concernés, aussi bien les supermarchés que les marchés en plein air ou les commerces alimentaires de proximité : boulangerie, épicerie, pharmacie, station-service...

Ludivine Aurelle et Bruno Belamri se sont rendus sur le marché de Buchy et dans un supermarché de l'agglomération rouennaise. Voyez leur reportage avec l' interview de Olivier Douanel - Directeur du magasin Leclerc de Bapeaume-lès-Rouen (76)
Interdiction des sacs plastiques


Le divorce par consentement mutuel


Depuis hier, le nouveau divorce par consentement mutuel est en vigueur. Il s'agit d'un divorce à l'amiable, sans juge mais comportant l'obligation que chacune des deux parties prenne un avocat.

Voyez le reportage de Bérangère Dunglas et Philippe Derouet pour tout comprendre de ce divorce "déjudiciarisé". Avec les interviews de :
  • Sylvie Breton-Lardenois, avocate - présidente de la commission famillle
  • Emmanuel Delporte, notaire
Entrée en vigueur du divorce par consentement

La réforme territoriale se poursuit 


C’est l’une des conséquences de la réforme territoriale votée en 2015. En 2017, en France, les 36 000 communes devraient être regroupées dans 1 265 intercommunalités. Depuis 2010, en effet, l'adhésion à un groupement de communes est obligatoire et celui-ci doit réunir au minimum 15 000 habitants. L’objectif de ce pan de la réforme est d’adapter l’organisation du territoire au mouvement de concentration urbaine. C'est aussi l'occaszion de générer des économies puisqu'au passage de nombreux syndicats intercommunaux (gestion de l'eau, des déchets...) disparaissent au niveau local pour être repris par les nouvelles intercommunalités. 

Depuis le 1er janvier 2017, la Normandie compte 84 intercommunalités contre 157 avant, réparties en 1 métropole, 12 communautés d’agglomérations, 2 communautés urbaines et 69 communautés de communes.

En parallèle, la loi prévoit la possibilité pour les communes qui le souhaitent de se regrouper. Dans l'Eure, 10 nouvelles communes, regroupant 25 communes, sont nées au 1er janvier 2017. En Seine-Maritime, ce sont 2 nouvelles communes, regroupant 10 villes, qui ont vu le jour.

 




A lire aussi

Sur le même sujet

Gilets jaunes le manque à gagner des commerçants à Tourville la Rivièr

Les + Lus