Coronavirus : 5 conseils pour réussir son télétravail en confinement

Une coach de vie nous livre ses astuces pour réussir son télétravail. / © Maxppp/REPUBLIQUE DU CENTRE
Une coach de vie nous livre ses astuces pour réussir son télétravail. / © Maxppp/REPUBLIQUE DU CENTRE

Le confinement est souvent source d'inconfort, d'anxiété, de questionnement… Associé au télétravail et à la garde des enfants, les choses sont encore moins évidentes. Voici quelques conseils pour mieux vivre son travail à distance. 
 

Par Amandine Pointel

"Le contexte est difficile. Avec les enfants à la maison, il n'est pas toujours facile de télétravailler. Mais on peut quand même y arriver." Julie Fouquet est coach de vie à Rouen. Elle nous livre ses conseils pour bien vivre nos journées de télétravail en cette période de confinement. 

1- Se créer un espace dédié

"Si possible, trouvez une pièce fermée ou isolée du reste de la maison. Avec un bureau, un ordinateur et, idéalement, une chaise de bureau pour être bien installé. Sachant qu’en ce moment la difficulté pour beaucoup de personnes est de télétravailler avec des enfants à la maison. Il est donc important de s'isoler si possible. Si les deux parents sont en télétravail, le mieux est que l'un d’entre eux travaille plus le matin pendant que l’autre s'occupe des enfants et alterner l’après-midi."

Un espace dédié c'est aussi avoir les bons outils (un ordinateur, Skype, Slack, etc) et évidement une bonne connexion internet. "Sans connexion, c’est compliqué de télétravailler."
 

Les 3.3 millions de normands sont-ils bien couverts par les réseaux internet et mobile des opérateurs ? Eléments de réponse dans l'article ci-dessous :

2- S’imposer un rythme

Organisez votre temps. Conservez un rythme de travail journalier identique à celui pratiqué dans l'entreprise. "Le risque quand on travaille à la maison, c’est que tout est mélangé. La vie de famille, le travail… et après on n’est pas bien parce que les choses ne sont pas claires", indique Julie Fouquet. 

"Prévoir une pause de déjeuner, comme dans la vie normale, voire un peu plus longues car on n’a pas les transports. Une bonne heure et demi suffit. Surtout si les enfants sont là, c’est le moment de se retrouver."

"Ne pas oublier non plus les pauses café/thé, comme on ferait au travail. Dans la cuisine avec sa famille ou pourquoi pas avec ses collègues avec qui on a l’habitude de prendre le café. On peut se faire une pause café sur Skype ou en Facetime. Essayez de garder les mêmes rituels. Ca rythme et ça cadre."
  

3- Se fixer des objectifs clairs et concrets

Planifiez votre activité au quotidien, voire pour l'ensemble de la semaine. "En début de journée, on se fixe sur quoi on va travailler. Pas des choses trop nébuleuses, des choses claires, précises, qu’on sait faire et qu’on sait comment on va le faire." 

"Vous pouvez par exemple créer un fichier avec la date du jour et chaque fois que vous faites quelques choses, notez-le. Les appels, mails, comptes rendus, etc. Le problème quand on travaille dans ces conditions, c’est qu’on a l’impression de ne pas faire grand-chose, et ce n’est pas forcément le cas. Dans une journée on peut faire beaucoup de choses mais on ne s’en rend pas forcément compte. Ça permet aussi de justifier ce qu’on fait auprès de notre employeur. C’est aussi très important pour son estime de soi."

"Faites une chose à la fois. Ne travaillez pas en même temps que les devoirs des enfants."
 

4- Rester en contact avec ses collègues

En cette période d'isolement, il est essentiel de rester en contact avec ses collègues et son manager. N'hésitons pas à utiliser tous les outils de communication à distance mis à notre disposition : mails, sms, tchats, visioconférences… "Au moins une fois par jour", conseille Julie Fouquet. "A la fois pour rendre compte de son état d’avancement mais aussi sur ses difficultés de travail, de télétravailler et aussi ses difficultés familiales face à la situation. Ne pas hésiter à partager ses émotions et son ressenti avec les collègues s’il y a une bonne cohésion d’équipe."

"Au-delà du travail, restons ouverts aux autres". Le soutien social est un moyen très protecteur pour faire face aux situations de crise et d'incertitude.
  

5- Détendez-vous

Enfin, détendez-vous. "Pendant les pauses où vous ne travaillez pas faites, des exercices de repsiration. Fermez les yeux et prenez le temps de respirer."

La respiration est un merveilleux anxiolitique gratuit.
Julie Fouquet - Coach de vie

"Pour ceux qui ont a jardin, il n’y a rien de mieux que le jardinage pour se vider la tête. Vous pouvez aussi opter pour la lecture, la médiation, la cuisine, le chant, etc."
 

"Le télétravail c’est bien, mais il faut avant tout que les gens prennent soin d’eux en cette période particulière." rappelle Julie Fouquet. "Le contexte est difficile, il faut être indulgent avec soi-même. C’est normal que les gens ne soient pas au maximum de leurs capacités. Moins on se culpabilise, plus on est efficace. Et ce n’est pas forcément lié au télétravail, ce serait pareil s’ils étaient sur leur lieu de travail. La période est anxiogène."

 

Sur le même sujet

Les + Lus