Coronavirus : la bataille des maires pour récupérer les masques

Distributions de masques par les mairies / © PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/Josselin CLAIR
Distributions de masques par les mairies / © PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/Josselin CLAIR

Des millions de masques vont être  distribués gratuitement aux habitants dans la grande majorité des communes normandes, les maires, une fois de plus ont pris les choses en main pour protéger leurs habitants mais çà n'a pas été facile.

Par Franck Besnier

Ouf, ils sont arrivés à temps" Nicolas Delahaye, le jeune maire d'Anisy commune de 740 habitants située au Nord de Caen vient de récupérer les cartons dans lesquels se trouvent les 800 masques en tissus lavables qui seront distribués en mairie ce vendredi 8 mai et samedi 9 mai.

C'est un budget de 2.400 euros qui n'était pas prévu mais nous avons pu avoir la livraison juste à temps grâce à une commande groupée de 20 000 masques avec 10 des 12 communes de Coeur de Nacre
Nicolas Delahaye, maire d'Anisy
 

500 000 masques offerts aux habitants de la Métropole de Rouen

La 1ère livraison de 100 000 masques a été faite et la distribution a même déjà commencé. D'ici le début de la semaine prochaine, 15 000 masques vont être distribués aux personnes fragiles dans les Ephad notamment  ainsi qu'à à la population des plus de 65 ans. Le solde des 400 000 masques arrivera entre le 15 et le 25 mai avec deux périodes de 3 jours de distribution prévues du 18 au 20 mai et du 25 au 27 mai.

C'est un budget de plus d'un million d'euros qui est consacré à l'acquisition de ces masques à raison de 2 euros par article, il y a beaucoup de concurrence sur ce marché, il faut se battre pour en avoir, nous avons choisi une entreprise d'île de France pour la fabrication
Sylvain Radiguet. Directeur de Cabinet du maire de Rouen
 

Le Système D en attendant les masques commandés

Les maires qui ont fort à faire dans la préparation du déconfinement pour le 11 mai tentent par tous les moyens d'obtenir des masques. A Jullouville dans la Manche, Alain Brière a commandé le 15 avril plus de 4000 masques répondant aux normes Afnor à l'entreprise de confection voisine, Grandis basée à Saint Pair sur Mer.

Les masques devaient arriver avant le déconfinement mais nous ne les aurons pas à temps, ce sera dans les jours suivants je l'espère. Les articles vont être déposés dans les boîtes aux lettres des maisons où il y a du monde, car nous avons beaucoup de résidences secondaires avec des volets fermés mais l'essentiel pour moi, c'est d'asssurer la santé des habitants.
Alain Brière, maire de Jullouville

En attendant la livraison des masques commandés, 70 habitantes de cette petite station balnéaire privées de balade sur la plage jouent la carte de la solidarité. Elles ont reçu du conseil départemental de la Manche des kits de fabrication de masques lavables en tissu. De quoi en fabriquer 20 par sachet avec tout le matériel nécessaire, seule la machine à coudre n'est pas fournie, ces couturières bénévoles peuvent conserver deux des modèles qu'elles ont confectionnés. 
 

Plus de 180 000 Masques pour les habitants de Caen la mer

J'ai proposé aux maires des 48 communes de Caen la mer de faire une commande groupée, 26 ont répondu favorablement et les livraisons seront toutes assurées d'ici la fin du mois 
Joël Bruneau, le maire (LR) de Caen et président de la communauté de communes.
Les produits en tissus, lavables 30 fois seront distribués selon le choix de chaque commune, en mairie, en porte à porte, ou par voix postal., Sur Caen, il y aura un envoi dans les boîtes aux lettres pour les plus de 65 ans et une dizaine de points de retraits type drive seront ouverts dans les différents quartiers de la ville.
 

Que se passera-t-il après 30 Lavages ?


C'est la question à laquelle il est encore difficile de répondre, les maires comme l'ensemble des élus n'ont pas prévu de passer une nouvelle vague de commandes en pariant sur une extinction de l'épidémie.

Les habitants qui ne seraient pas satisfaits des produits offerts par leurs communes  (couleur, matière, taille etc...) pourront se rendre dans les commerces (pharmacies, grandes surfaces et même buralistes) pour acheter un article de leur choix.

Les maires qui sont en première ligne depuis 2 mois espèrent malgré toutune reconnaissance de leurs habitants confinés depuis 2 mois et qui n'ont qu'une envie, tomber les masques dès que la situation sanitaire se sera améliorée.

Sur le même sujet

Les + Lus