Coronavirus : indicateur R0 dans le rouge, la Normandie atteint le seuil d'alerte

Après l'apparition de plusieurs foyers épidémiques dans la région, la Normandie est passée du seuil de vigilance au seuil d'alerte. L'Agence régionale de santé se dit "particulièrement vigilante". 
La Normandie passe du seuil de vigilance au seuil d'alerte. Chaque personne testée positive contaminera en moyenne 1,71 personne.
La Normandie passe du seuil de vigilance au seuil d'alerte. Chaque personne testée positive contaminera en moyenne 1,71 personne. © Véronique Arnould / France Télévisions
1,72. C'est le nombre de personnes qui seront contaminées, en moyenne, au contact d'une personne testée positive. Avec un taux de reproduction effectif (R0) supérieur à 1,5, la Normandie a atteint depuis la semaine dernière le seuil d'alerte. L'Agence régionale de santé analyse cette hausse.  

Cette augmentation (...) s’explique par des opérations de dépistage massives organisées sur le territoire et par la détection de plusieurs nouveaux cas groupés dans l’agglomération rouennaise, en cours de gestion.

Agence régionale de santé


Elle se dit "particulièrement vigilante à l’évolution de la situation qui traduit une circulation virale réelle". Un indicateur qui passe donc au rouge, mais qui ne doit pas être confondu avec la carte de déconfinement. Car au plan national, la Normandie reste en vert.
  Depuis le début de l'épidémie, 631 personnes porteuses du coronavirus sont décédées en Normandie, en hôpital et en EHPAD. Selon le dernier bilan de l'ARS, en date du 25 juin, 237 personnes étaient hospitalisées en Normandie, dont 10 personnes en réanimation. Soit une dimution de 5% par rapport au précédent décompte, du 22 juin 2020.

Nouveaux cas dans les écoles

Quatre écoles en Seine-Maritime et dans l'Eure ont accueilli des élèves ou des membres du personnel testés positif au Covid-19 depuis le mercredi 24 juin 2020.
Les écoles Pergaud à Saint-Etienne-du-Rouvray et Pablo Picasso à Petit-Quevilly ont fermé leurs portes "à titre préventif". Depuis la mi-juin, ces deux villes connaissent l'apparition de plusieurs foyers épidémiques dus notamment à des rassemblements familiaux. A Val-de-Reuil (Eure), l'école Coluche a dû fermer trois classes, après la détection de deux élèves scolarisés testés positifs. Un élève de l'école Graindor à Rouen a également été testé positif au Covid-19. Après évaluation de l'ARS, la classe et l'école resteront ouvertes. Dans les deux cas, les élèves contaminés sont en isolement à domicile et les contacts à risque, identifiés grâce au contact-tracing, ont été placés en quatorzaine. L'ARS maintient les recommandations sanitaires des gestes barrières. Malgré l'apparition de nouveaux cas, l'ARS estime que la situation est "maîtrisée". Déconfinement ou non, la vigilance reste de mise.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société déconfinement éducation