Coronavirus : le port du masque obligatoire se généralise en Normandie, les sanctions tombent

Deauville, Caen, Granville ont décidé l'obligation du port du masque lors des marchés. Cabourg se joint au groupe des villes qui imposent le port du masque dans leurs espaces publics. Des sanctions ont été prises contre des bars et des restaurants où l'obligation n'était pas respectée. 

Le port du masque désormais obligatoire sur les marchés de Caen, Deauville, Cabourg et Granville
Le port du masque désormais obligatoire sur les marchés de Caen, Deauville, Cabourg et Granville
L'annonce officielle a été faite, hier matin et est applicable dès aujourd'hui. Désormais, à Cabourg, le port du masque est obligatoire. Promiscuité des passants dans la rue principale et commerçante, négligence des vacanciers, la maire Tristan Duval a décidé des mesures sanitaires plus fortes. 
 Lors d'un point presse sur le Covid-19 et notamment le cluster du chemin Vert, ce matin, mardi 28 juillet, en préfecture à Caen en compagnie de l'ARS ( Agence Régionale de Santé), le maire de la ville, Joel Bruneau, a annoncé qu'il souhaitait à partir de demain étendre le port du masque obligatoire aux marchés de la ville.
   Cette mesure s'appliquera donc, demain, au marchés de : Calvaire St Pierre, Venoix et du Boulevard Leroy dans l'après-midi. 

 

la période estivale ne doit pas être une période de relâchement . En Normandie, l'épidémie de Covid-19 est contrôlée mais cela n'est qu'un répit transitoire."

Docteur Benoit Cottereelle



Enfin, le préfet du Calvados, Philippe Court, précise que ces dernières semaines des mesures administratives ont été prises à Caen à l'encontre d'un restaurant du centre ville pour "comportement irresponsable". L'établissement sera fermé pour 2 mois.
 
durée de la vidéo: 01 min 31
Etat des lieux Covid-19 le 28.07


Deux bars organisant des soirées dansantes ont aussi été sanctionnés, l'un des deux sera même fermé pendant 15 jours. Il faut rappeler que si les personnes qui ne portent pas le masque, dans un endroit où il est obligatoire, sont passibles d'une amende de 135 euros, c'est aux responsables des établissements accueillant du public de faire respecter cette obligation sous peine de sanctions. 
 

Dans l'Eure aussi le ton se durcit

Dans l'Eure, la préfecture prend de nouveaux arrêtés. Elle l'a annoncé aujourd'hui, par voie de twitter en allongeant la période d'interdiction les teknivals et autres rave et free party jusqu'à la fin de l'été
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement santé société région normandie coronavirus coronavirus : conseils pratiques
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter