Couvre-feu à 18 heures : ce qui change dès samedi dans la vie des Normands

Le premier ministre l'a annoncé ce jeudi lors de la conférence de presse sur la situation épidémique en France. L'élargissement à tout le territoire français du couvre feu à 18 heures est applicable dès samedi. Cette mesure ne sera pas sans conséquences dans le quotidien des Normands.

En métropole rouennaise, des contrôles étaient organisés dès le 30 décembre au soir, comme ici à Petit-Quevilly (76)
En métropole rouennaise, des contrôles étaient organisés dès le 30 décembre au soir, comme ici à Petit-Quevilly (76) © Véronique Arnould / France Télévisions

Le premier Ministre vient de l'annoncer ce jeudi 14 janvier à 18 heures : le couvre-feu est généralisé à 18 heures partout en France métropolitaine, dès samedi, pour une durée minimale de 15 jours.

Le point sur le Covid 16 en Normandie

Le variant anglais a d'ailleurs fait son apparition en Normandie. L'Agence régionale de santé a confirmé l'existence d'un cas en Seine-Maritime. Dans son dernier point épidémiologique publié mardi dernier, l'ARS constatait une accélération des contaminations dans la région ces cinq derniers jours, notamment dans le département de la Manche.

L'Orne et la Seine-Maritime, pour leur part, voient leurs taux d'incidence se rapprocher dangereusement de celui des 25 départements où le couvre-feu à 18 heures a été imposé la semaine dernière. De quoi envisager l'application d'une telle mesure dans la région et ce d'autant plus que sa généralisation à tout le territoire français est de plus en plus évoquée.

Conséquence du nouveau couvre-feu à 18h : un retour à la maison deux heures plus tôt

On a peut-être tendance à l'oublier dans l'ouest de la France, mais l'attestation de déplacement dérogatoire était en vigueur dans notre région dès 20 heures et le sera encore ce soir et demain. Avec l'avancée annoncée du couvre-feu à 18 heures, il faudra simplement s'en munir deux heures plus tôt pour:

En dehors de ces motifs, il est obligatoire de rester à son domicile (ou confiné dans un autre lieu) entre 18 heures et 6 heures du matin. Si vous ne pouvez pas justifier d'un motif valable de déplacement durant ce créneau, vous encourez une amende de 135 euros.

Les écoles, les garderies et les crèches peu impactées

Dans les départements où il est déjà appliqué, le couvre-feu à 18 heures n'avait pas changé les modalités d'accueil des établissements d'enseignement ou de gardes d'enfants. Pas de changement à prévoir non plus à partir de samedi.

Ecoles, collèges, lycées, centres de formation mais aussi garderies ou crèches peuvent demeurer ouverts au-delà de 18 heures. Pour les lycéens ou les parents venus chercher leurs enfants, il faudra juste penser à se munir de l'attestation dérogatoire de déplacement pour regagner son domicile, après 18 heures.  De même, les transports scolaires peuvent continuer à fonctionner au-delà de 18 heures.

Le ministre de l'Education a annoncé ce jeudi  "le maintien du fonctionnement hybride pour les lycées au-delà du 20 janvier. Depuis début novembre, les lycées sont dans ce mode de fonctionnement. Dans le contexte actuel, nous considérons que ce mode hybride est efficace. Notre recommandation est que les élèves de terminale soient le plus possible dans leur établissement."

En ce qui concerne les cantines scolaires "pas de brassage possible entre les classes à l'école primaire. Les élèves d'une même classe mangeront à la même heure, à la même table", selon Jean Michel Blanquer.

Les activités extra-scolaires impactées

Ces dernières semaines, certains enfants ont pu retrouver le chemin des stades, des salles de sport ou d'activités culturelles (cours de musique par exemple). L'avancée du couvre-feu signifie un retour en arrière : toutes les activités extrascolaires, en plein air et en salles, doivent impérativement s'arrêter à 18 heures.

En ce qui concerne le sport "les cours d'EPS sont modifiés. Toutes les pratiques d'intérieur sont suspendues en milieu scolaire et extrascolaire" a annoncé ce jeudi Jean Michel Blanquer.s

Universités

Le premier ministre annonce la reprise des Travaux dirigés par demis-groupe pour les 1eres années dès le 25 janvier, puis aux autres étudiants des autres niveaux, si la situation sanitaire le permet.

"Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé au cours de ce semestre" annonce la ministre de l'enseignement supérieur Frederique Vidal.

La course pour faire ses courses

Passé 18 heures, si le frigo est vide, il ne faudra plus compter que sur la livraison à domicile pour se sustenter. Tous les commerces, mais aussi les établissements de services à la personne, doivent fermer leurs portes. La vente à emporter est également interdite après 18 heures. Même restriction pour les nourritures intellectuelles et spirituelles : les bibliothèques et service de consultation d'archives mais aussi les lieux de culte sont soumis au même régime. 

Seule exception, la distribution de denréees alimentaires (maraude par exemple) pour les plus démunis.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société