Seine-Maritime : un cas du variant britannique du Covid-19 détecté chez un patient

Un premier cas du "variant britannique" a été détécté chez un patient en Seine-Maritime, a confirmé l'Agence régionale de santé, ce mercredi 13 janvier.

Illustration. Un patient hospitalisé en Seine-Maritime a été confirmé positif au variant britannique du Covid-19.
Illustration. Un patient hospitalisé en Seine-Maritime a été confirmé positif au variant britannique du Covid-19. © Philippe Lavieille/MaxPPP

L'Agence régionale de santé (ARS) en Normandie a confirmé, ce mercredi 13 janvier, qu'un premier cas du variant Covid-19 a été détecté chez un malade en Seine-Maritime. Il s'agit du premier "variant britannique" décelé dans la région normande.

"Un cas du variant britannique de Covid-19 a été détecté chez un patient hospitalisé dans le département de la Seine-Maritime en raison d’une altération de son état", précise l'ARS.

"L'analyse des prélèvements effectuée par le Centre national de référence confirme qu’il s’agit d’un cas positif au variant britannique", poursuit le communiqué. Le document explique que le patient a été en contact avec une personne en provenance du Royaume-Uni, courant décembre.

Trois cas contacts à risque en isolement

Trois personnes, cas contacts à risque, ont été placées en isolement "mi-décembre dès la réception du résultat positif de la première analyse par RT-PCR. Un suivi rapproché a permis de s’assurer qu’il a été strictement respecté."

D'après les résultats préliminaires d'une enquête menée sur deux jours la semaine dernière, le variant anglais estimé plus contagieux représenterait 1 % des tests positifs au Covid-19 en France.

Une situation toujours préoccupante en Normandie

Les vaccinations s'accélèrent en Normandie. La région est la plus vaccinée de France. Malgré tout, la situation reste préoccupante. Dans le nord de la Seine-Maritime, le taux d'incidence atteint 253 cas de contaminations pour 100 000 habitants, contre 163 au niveau national.

"Au cours des 3 semaines passées, le taux d’incidence régional a progressé de plus de 60 points avec une accélération ces derniers jours. Le taux d’incidence est aujourd’hui de 166,6 : il était de 105,04 le 24 décembre et de 135,9 le 8 janvier", expliquait le dernier bilan de l'ARS, le 12 janvier.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société