Covid-19 : les autos écoles ne peuvent plus donner de cours de conduite mais les examens sont autorisés

Comment présenter des élèves au permis de conduire sans leur donner de cours ? C'est l'une des incohérences de l'état d'urgence sanitaire, qui laisse les autos écoles déroutées. Elles demandent plus de clarté au gouvernement. 
© F. Levasseur, Ftv
Dans cette auto-école de Grand-Quevilly, le télephone ne cesse de sonner depuis les nouvelles directives du gouvernement pour ajuster la profession à l'état d'urgence sanitaire.
Les auto-écoles ne sont plus autorisées à dispenser des cours de conduite, mais peuvent présenter des candidats à l'examen. 
Une situation absurde qui inquiète les gérants d'auto-école.
Les élèves les appellent pour des renseignements, mais beaucoup souhaitent aussi décaler leur examen.
C'est le cas de Jérémy qui ce matin là, découvre la situation. Le jeune homme est en alternance, et comptait passer son permis dans quelques semaines.

Je suis en supervisé donc je conduis beaucoup, mais il me fallait une évaluation d'un vrai moniteur pour savoir si j'étais prêt ou pas. Je ne pense pas que je pourrais passer mon permis en novembre.

Jérémy, candidat au permis de conduire

Tous ces reports d'examen ont des conséquences sur les plannings. Les auto-écoles avaient été fermées pendant le premier confinement et les examens ajournés, ce qui a déjà entrainé beaucoup de retard.

C'est dramatique, on est déjà très en retard depuis le confinement. Aujourd'hui il y a des élèves qui vont passer l'examen mais qui vont échouer. C'est une fausse bonne idée de faire passer les élèves actuellement, on va être embouteillés par la suite

Marie Tavarès, responsable auto-école

Les autos écoles ne peuvent plus donner de cours mais restent ouvertes ! ©France 3 Normandie

La situation n'est donc satisfaisante pour personne., et certains souhaiteraient plus de clarté, et surtout que leurs officines bénéficient d'une fermeture administrative. 

Il faut qu'on puisse avoir des aides, et redémarrer après le confinement. Pour les élèves, pour nous, pour les employés. On est pas fermé donc je ne peux pas mettre les salariés au chômage. On peut pas rester comme ça !

Manuel Tavarès, responsable auto-école

Il se trouve aussi que ce sont les auto-écoles qui fournissent le bordereau d'examen, et qui doivent accompagner leurs élèves et fournir des voitures. La profession demande donc un peu de cohérence.

A Evreux ce mercredi 4 novembre au matin, une quarantaine de gérants d'auto-écoles ont manifesté leur désaccord avec cette situation. Dans plusieurs autres départements, certains souhaitent aussi bloquer les examens de passage de permis en attendant une réponse du gouvernement.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile économie coronavirus/covid-19 santé société