• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

DIRECT. Manifestation des gilets jaunes : le bilan de la journée en Seine-Maritime et dans l'Eure

Les gilets jaunes au rond-point aux Vaches / © Jean-Luc Drouin
Les gilets jaunes au rond-point aux Vaches / © Jean-Luc Drouin

Les différentes préfectures ont recensé plus d'une centaine de point de blocage et de barrages filtrants. On compte également 9 blessés légers et un blessé grave.

Par Maxime Fourrier

Ils avaient promis de perturber la circulation routière pour protester contre la hausse des prix du carburant, les gilets jaunes normands se sont retrouvés tôt ce samedi matin pour mener des opérations de blocages à l'entrée des villes, sur les ponts normands, à l'abord des supermarchés ou encore aux péages autoroutiers.
 

Retour sur la matinée à Rouen et dans son agglomération


Le pont de Normandie a également été bloqué malgré la présence de 80 gendarmes. Dès 07h00, un centaine de manifestants étaient présents au péage. Au cours de la matinée la circulation a peu a peu été coupée jusqu'à voir le pont totalement vidé.  

Le barrage filtrant devrait être maintenu toute la journée et cet après-midi les automobilistes pourront profiter de la gratuité pour la traversée du pont.
 
 
 

Le pont de Normandie paralysé


VIDÉO : les précisions d'Isabelle Ganne et Danilo Commodi, au pont de Normandie
 
Les précisions d'Isabelle Ganne et Danilo Commodi, au pont de Normandie


La préfecture de Seine-Maritime a répertorié à 17h00, 109 points de blocage dont 84 barrages filtrants. Sur le département, au moins 9100 manifestants ont bloqué les routes seino-marines ce samedi. Pour encadrer le mouvement du 17 novembre, 338 gendarmes, 350 policiers et deux escadrons ont été déployés. Il semblerait que les blocages se soient déroulés dans le calme. 72 sapeurs-pompiers ont été dépêchés pour éteindre au moins trois feux.

La situation dans le détail à 19h30 sur le département de Seine-Maritime :
  • Dans l'agglomération rouennaise :
    • le rond-point des Vaches est très fortement perturbé,
    • la rive sud du pont Flaubert,
    • le pont Mathilde est ouvert dans les deux sens,
    • les zones commerciales de Tourville-la-Rivière et de Barentin sont touchées par de plusieurs barrages filtrants.
  • Au Havre :
    • le rond-point de la Brèque est impacté par un blocage,
  • A Dieppe, de nombreux barrages filtrants sont en place au niveau des ronds-points d'entrée dans la ville.
A 19h30, il reste 5800 gilets jaunes sur les axes seino-marins sur 87 barrages dont 67 filtrants. Les ronds-points de Madagascar et de la Motte ont été évacués par les forces de police en soirée.

Le rond-point des vaches bloqué à la mi-journée à Rouen


VIDÉO : la préfète de Normandie, Fabienne Buccio au micro de Stéphane Gérain et Émilie Denis 

Fabienne Buccio s'exprime sur le mouvement du 17 novembre


Au Havre, les accès à la ville, notamment près du stade Océane sont difficiles. Plusieurs dizaines de gilets jaunes ont organisé un barrage filtrant.


Sept blessés légers

La préfète de Seine-Maritime, Fabienne Buccio, a annoncé que sept personnes ont été légèrement blessées au niveau de plusieurs barrages filtrants, à Rouen au rond-point de la Motte, à Elbeuf, à Saint-Léonard, Caudebec-les-Elbeufs, Moulineaux Maison-Brûlée et à Octeville-sur-Mer. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. Un automobiliste a été libéré et un gilet jaune est toujours en garde à vue pour agression.

Sur l'A28, le "barrage de pneus", au niveau de l'aire d'autoroute du Bosc-Mesnil, a été levé. Les gilets jaunes ont ouvert les barrières de péage pour une opération "autoroute gratuite". Dans l'après-midi, ils ont également créé un point de blocage sur l'A29 entre le Havre et Saint-Saëns. 


Dans l'Eure, l'A13 a été perturbée


La préfecture a compté au moins 59 blocages dans le département dont 33 points de filtrage. Au moins 5000 manifestants ont participé aux actions du 17 novembre dans le département. Trois opérations "escargot" sur la Nationale 13 à Pacy-sur-Eure, à Saint-Aquillin-de-Pacy, aux abords de la gare d'Evreux et la RN 154 se sont déroulées dans la journée.

Sur l'A13, les manifestants ont mis en place des barrages filtrants aux péages d'Incarville, d'Heudebouville et de Beuzeville. Ces barrages ont été levés en fin de journée.

Deux personnes ont été légèrement blessées à Evreux. Une troisième personne a été grièvement blessé à Bernay. La victime a été prise en charge par l'hélicoptère du SAMU Dragron76 pour être hospitalisée au CHU de Rouen. Au total, huit personnes ont été blessées. Suite à ces accidents, la police a procédé à six interpellations.
 

VIDÉO : Le point sur la matinée pertubée avec Emmanuelle Partouche et Bruno Belamri
 
Gilets jaunes : le point sur la matinée avec Emmanuelle Partouche et Bruno Belamri


"L'engagement citoyen ne peut pas se poursuivre cette nuit"


Les deux préfectures de Seine Maritime et de l'Eure appellent les gilets jaunes à ne pas poursuivre le mouvement après la tombée de la nuit. Les autorités évoquent des problèmes de sécurité évidents, même si les protestataires portent un gilet fluorescent. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Maître Éric Di Costanzo avocat

Les + Lus