Des dizaines d'emplois à pourvoir chez les ostreiculteurs de Normandie

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN
© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Y a t-il un problème d'image ? Le métier se pratique dehors, en plein air. Il faut aimer la mer certes, mais c'est un emploi à pourvoir tout de suite. Les ostreiculteurs peinent à trouver de la main d'oeuvre avant la grosse saison des fêtes. 

Par Alexandra Huctin

L'agence pôle emploi de Bayeux a été chargée de recruter du monde sur le secteur du bessin. Des demandeurs d'emploi se présentent mais peu acceptent de prendre le poste. L'ostreiculture souffre d'une image regroupant pénébilité et horaires difficiles. C'est en partie vrai mais c'est aussi un travail tout de suite et pour quelques semaines avant les fêtes. Un travail de groupe, qui crée du lien.

C'est aussi parfois un supplément pour quelques retraités encore bien actifs.

"Oui c'est un boulot dur", reconnait un patron du secteur d'Isigny,"mais aujourd'hui c'est très mécanisé", ajoute t-il un peu perplexe devant ses difficultés à convaincre.


Dans la Manche ( la baie des Veys notamment), dans le Bessin ( d'Isigny à Courseulles-sur-mer), il y a des dizaines d'entreprises qui recherchent toutes du monde.


Un numéro de téléphone a été mis en place :  02. 31.92.68.71



Le reportage de Rémy Mauger et Leïla Agorram pour mieux découvrir le métier :


recherche de main d'oeuvre dans l'ostreiculture


Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne