• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Du covoiturage solidaire pour les malades du cancer entre Cherbourg et le centre Baclesse

© Google Streetview
© Google Streetview

Plusieurs initiatives de covoiturages solidaires existent pour permettre aux malades du cancer de Cherbourg (50) de se rendre gratuitement au centre anti-cancer François-Baclesse (14). Récemment, une page Facebook a été créée pour recenser les bonnes volontés et les besoins. 

Par Stéphanie Potay

" Beaucoup de gens pensent que parce qu’on a une affection de longue durée (ALD), tous nos transports vers les hôpitaux sont pris en charge. Mais ce n’est pas le cas. Bien souvent, c’est avec notre propre véhicule que l’on se déplace à nos consultations, un aller-retour revient à environ 20 euros. Parmi les critères à remplir pour avoir accès à un transport ambulancier, il y a le déficit physique ou intellectuel. Il arrive qu'on demande aux patients a posteriori de payer le trajet, au moins 200 euros." 


Alors Catherine Audoux présidente de l’association Après cancer, ressources, écoute et activités (Acrea) a lancé un groupe Facebook dédié au covoiturage.

" Il y a beaucoup des gens qui vivent dans une grande précarité financière et aussi beaucoup de femmes sans permis dans le Nord-Cotentin. Par exemple, pour le suivi d'un cancer du sein, il y a des souvent des thérapies ciblées qui nécessitent un rendez-vous de surveillance tous les 4 mois...Plus simplement aussi, il faut dire que parfois, le patient est incapable de conduire à cause de son état de santé " 

Echanger et donner

L'idée est simple: lorsqu’une personne se déplace sur Caen pour une consultation ou un examen, elle peut proposer des places pour que d’autres personnes puissent profiter du trajet, et éviter ainsi fatigue et frais supplémentaires.

En juin dernier, le centre François-Baclesse a lancé une première initiative de covoiturage: l’application RoseCar, mise en place par Rose association. Une façon aussi de répondre aux difficultés de stationnement rencontrées au centre. 

Reportage France 3 National: 
covoiturage et cancer


Concrètement, la personne souhaitant bénéficier du covoiturage va sur le site RoseCar. Il s’inscrit et rejoint la communauté Baclesse qui se trouve dans l’annuaire. Il a ainsi accès aux offres, mais peut aussi proposer d’emmener des personnes dans sa voiture. Ce site a été lancé à Bordeaux en 2016. Il existe à Rouen depuis un an.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus