ENTRETIEN. Hervé Morin, président, le rêve d'une vie

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Normandie

24 heures ne sont pas encore écoulées, après son élection sur le fil, qu'Hervé Morin nous accorde un long entretien. Son premier "moi président" a encore l'aspect du rêve pas touché du doigt. Son ambition, son parcours, ses envies, il se livre à chaud sur notre plateau.


durée de la vidéo: 04 min 54
Entretien avec le futur président de Normandie ©France 3 Normandie

L'entretien de Franck Besnier et Emilie Lecomte.

Le billet de Franck Besnier

A 54 ans, Hervé Morin a atteint "son Rêve"  en devenant ce dimanche le premier à remporter les élections régionales dans la "grande Normandie". Celui qui a fait de la réunification de la Normandie le combat d'une vie est parvenu à renverser un premier tour qui ne lui était pas favorable au regard du rapport de force droite / gauche (39/33). " Je vais gagner ces élections" répétait-il 48 heures avant ce second tour alors même que certains de ses partisans n'y croyaient déjà plus.

         "Je pars de ma commune d'Epaignes , dimanche vers 21H00, on m'annonce perdant , j'arrive à Rouen, j'ai gagné". Tout s'est joué dimanche 13 décembre à 21H40,  au bout du suspense,  le résultat pour la Normandie tombe du ministère de l'intérieur : " la liste d'Hervé Morin (LR-UDI-MODEM-CPNT) devance  celle de Nicolas Mayer Rossignol (PS-PRG-EELV-FDG) de 4752 voix (0,35%) sur plus 1.400 000 votants…"

        Hervé Morin a réussi son pari remporter (sur le fil certes) sa bataille de la Normandie: "je suis heureux,   c'est un rêve qui se réalise, entre les deux tours, j'ai passé des dizaines d'appels aux maires des communes rurales pour que leurs électeurs se mobilisent ". Lundi matin, la messagerie de son téléphone portable était saturée par quelques "648 SMS de félicitations". Hervé Morin le conquérant a gagné la Normandie et c'est dans la ville de Guillaume qu'il a décidé d'installer le siège de la région,  l'ancien ministre de la défense démissionnera de son mandat de député pour se consacrer à "100% à la Normandie d'ici 6 mois le temps que les choses se mettent en place en place et en conservant un bureau à Rouen".
    
       L'Election du président de la grande Normandie aura lieu le lundi 4 janvier à 10H30 sans doute dans l'ancien parlement de Normandie qui abrite l'actuel palais de justice de Rouen.