• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Dans l'Eure, un ethylotest anti-démarrage comme alternative à la suspension de permis

© Préfecture de l'Eure
© Préfecture de l'Eure

Dès demain (mercredi 1er mai), dans l’Eure, les conducteurs présentant une alcoolémie comprise entre 0,8 et 1,8 g par litre de sang pourront installer dans leur véhicule un éthylotest anti-démarrage et ainsi continuer à conduire.

Par CB et EP

Qui est concerné ?


Les conducteurs qui ont été contrôlés et qui présentent une alcoolémie supérieure à 0,8 g/L et inférieure à 1,8g/Litre de sang, à condition qu'ils ne soient pas récidivistes.

Au lieu de se voir retirer leur permis, ces conducteurs pourront continuer à rouler s'ils installent un éthylotest anti-démarrage.

Une alternative à la suspension du permis de conduire ne pouvant dépasser six mois, sauf si le tribunal décide de la prolonger pour une durée pouvant aller jusqu’à cinq ans, au moment où le contrevenant lui est présenté.

L’objectif de ce dispositif tel qu’il est présenté par les pouvoirs publics est de permettre aux chauffeurs de continuer à conduire et ainsi de conserver leur activité professionnelle tout en garantissant la sécurité des autres usagers de la route.

D’après la préfecture de l’Eure, dans le département, en 2018, l’alcool au volant représente 20 % des causes d’accidents mortels, soit 8 accidents mortels (21 % en 2017 et 19 % en 2016). En 2018, les forces de l’ordre ont constaté 2 711 conduites sous l’emprise d’un état alcoolique et 1 092 suspensions de permis de conduire ont été prononcées

Avant d’être mis en place dans l’Eure sur décision du préfet, ce dispositif a été testé dans 7 départements : la Drôme, le Finistère, La Réunion, le Loiret, la Manche, le Nord et la Vendée.

Comment ça marche ?

 
Ethylotest anti-démarrage : le mode d'emploi / © Préfecture de l'Eure
Ethylotest anti-démarrage : le mode d'emploi / © Préfecture de l'Eure
 

Combien ça coûte ?


Deux options sont possibles.
  1. L'achat : avec l'installation, il faut compter entre 1 800 et 1 900 euros.
  2. La location : comptez une 100 euros par mois et 400 euros d'installation.

En mars dernier, nous avions rencontré Gaëtan Tudal, installateur normand agréé par l'Etat.

A l'époque, il avait déjà installé onze EAD. Il lui faut une heure pour procéder au montage de l'appareil sur un véhicule. Une bonne affaire économique pour lui. 

 

L'Éthylotest antidémarrage : un nouveau business

A lire aussi

Sur le même sujet

Le skipper havrais Charlie Dalin se prépare pour la Transat Jacques Vabre

Les + Lus