Bernay capitale nationale de la défense des maternités de proximité

Des délégations venues de plusieurs départements français ont participé ce samedi à la création du mouvement "Mater' en colère"
 
Première réunion de "Mater en colère" à Bernay le samedi 26 janvier 2019
Première réunion de "Mater en colère" à Bernay le samedi 26 janvier 2019 © France 3 Normandie / Image extraite de la vidéo du JRI Eric Proença-Pina
Beaucoup d'hommes politiques connus et d'élus locaux avaient promis de venir prendre la parole ce samedi (26 janvier 2019) à une réunion organisée à Bernay sur le thème de la défense des maternités de proximité, établissements de santé menacés de fermeture dans beaucoup de départements français  au profit des centres hospitaliers des grandes villes. 

C'est le cas pour Bernay où la mobilisation est en cours depuis des mois pour empêcher la fermeture du service à l'hôpital local.


Vers une action collective nationale

Avant un défilé dans les rues de Bernay, délégations et intervenants ont échangé sur les moyens de  convaincre le ministère de la Santé de maintenir un service public de proximité, notamment dans le domaine de la maternité.
Une action unitaire de plusieurs communes est envisagée sous le nom de "Mater' en colère".

Une mobilisation collective que défend Annick Gombert, maire (PS) du Blanc dans l'Indre :

Maintenant je pense qu'il est absolument indispensable de regrouper toutes les communes  où il y a des maternités qui sont en menace ou qui viennent d'être fermées pour lutter contre cette marche en avant, cette marche forcée de l'Etat pour fermer toutes les maternités…

 
Un mouvement national pour sauver les maternités
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société ruralité