Cet article date de plus de 3 ans

​​​​​​​Mobilisation à Bernay contre la fermeture annoncée de la maternité

Près de 6.500 personnes ont exprimé leur hostilité à la fermeture annoncée de la maternité de Bernay (Eure) en raison d'une "baisse de la natalité" et du "déficit financier", lors d'une consultation citoyenne organisée dans la ville et des communes avoisinantes, selon ses organisateurs.
© France 3 Normandie
 "C'est une réussite démocratique et un message fort au pouvoir politique", a déclaré lundi à l'AFP Jean Jayer, porte-parole du collectif pour le maintien de l'hôpital et de la maternité de cette commune d'un peu plus de 10.000 habitants.
    Les habitants de l'agglomération étaient appelés à se prononcer entre le 21 et le 24 juin. Quinze urnes avaient été fabriquées par le collectif et disposées dans des mairies, commerces ou grandes surfaces. Au total 6.429 personnes ont déposé un bulletin pour contester la disparition de la maternité.
    Cette consultation a été organisée après la confirmation le 4 juin par Christine Gardel, directrice générale de l'Agence régionale de santé (ARS) de Normandie, de la fermeture du service à l'automne.
    Le 14 mars, l'ARS de Normandie justifiait sa décision par "la baisse de la natalité, des tensions sur la démographie médicale et un déficit financier de l'établissement". 
    Cette disparition de la maternité "pourrait déstabiliser encore un peu plus l'offre de soins" dans un département déjà "durement frappé par la désertification médicale", avait soutenu le Conseil départemental de l'Eure, présidé
par un élu LR, dans un "voeu" adopté à l'unanimité.
    Fort du succès de sa consultation, le collectif demande à rencontrer Marie Tamarelle-Verhaeghe, députée LREM de la 3e circonscription de l'Eure, Sébastien Lecornu, secrétaire d'Etat et conseiller départemental de l'Eure, ou Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et ancien député du département.
    "Les élus de l'Eure qui soutiennent ou mènent la politique de ce gouvernement feraient mieux de nous écouter", a justifié Jean Jayer, annonçant "d'autres actions à venir si la fermeture de la maternité n'était pas abandonnée".
    D'après FO santé, 404 accouchements et 9.658 consultations gynéco-obstétriques ont eu lieu à la maternité de Bernay en 2017. Elle emploie trente personnes, selon ce syndicat.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social économie santé société manifestation