Bernay : vers une augmentation des impôts locaux ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathilde Riou et Véronique Arnould
La mairie de Bernay (Eure).
La mairie de Bernay (Eure). © France Télévisions

Les habitants de Bernay (Eure) pourraient voir leurs impôts locaux augmenter en 2022. Les comptes de la municipalité sont dans le rouge. Explications.

Mauvaise nouvelle pour les habitants de la ville de Bernay (Eure) en ce début d’année 2022.

Leur ville compte plus de 1400 euros de dette par habitant en 2020 contre 900 euros environ dans les villes comparables.  

Un audit mené sur les années 2014 – 2020 a pointé du doigt l’état des comptes de la mairie. Ces chiffres ont été rendus publics juste avant Noël. Pas vraiment un cadeau pour les administrés qui pourraient voir le montant de leurs impôts locaux grimper en flèche.

Une ville qui vit au-dessus de ses moyens depuis des années   

Ce rapport de 28 pages montre que la ville vit au-dessus de ses moyens depuis longtemps. La nouvelle maire Marie-Lyne Vagner (SE) critique la gestion de l’ancien maire, le sénateur centriste Hervé Maurey. L’ancien édile a dirigé la ville de 2003 à 2016. La maire actuelle était son adjointe pendant ces 13 années de mandat. La rupture a été annoncée au moment de la mise en place d’une liste dissidente lors des municipales de 2016.  

Je savais qu’on n’était pas en très bonnes conditions financières mais à tel point non ! J’ai dénoncé à plusieurs reprises, et pas que moi mes collègues aussi, que la situation n'était pas tenable : qu’il fallait faire soit des années blanches, soit avoir une augmentation d’impôts. On ne peut pas ouvrir des structures à droite, à gauche, sans penser à leur fonctionnement.

Marie-Lyne Vagner (SE) maire de Bernay

Madame Vagner pointe du doigt la gestion et les dépenses faites par Hervé Maurey. Le sénateur s’étonne de ces accusations et s’explique : « quand j’ai quitté mes fonctions il n’y avait jamais eu, comme c’est le cas aujourd’hui, une banque qui refuse de prêter à la ville. Il n’y avait pas une dette qui nécessitait 30 années de remboursement. Il n’y avait pas de cash flow, c’est-à-dire une trésorerie quasiment à 0, pour reprendre les expressions du maire. Donc je trouve que ce sont des accusations infondées et un peu faciles. »  

Dans les années 2010, la Cour des comptes avait déjà alerté la ville. Bernay fait face à un endettement structurel. Pour y remédier, l'augmentation de la fiscalité est une des pistes. Ici, les impôts locaux étaient de 398 euros par habitant en 2020 contre 567 euros en moyenne .

La taxe foncière n’a jamais augmenté depuis 2003.

Un déclin démographique depuis 20 ans  

Une mauvaise nouvelle également pour l’équipe municipale qui veut lutter contre le déclin démographique quasi constant que subit la ville. En effet, depuis deux décennies les chiffres de l’INSEE témoignent d’une baisse des habitants. Bernay comptait :

  • 9 848 habitants en 2019
  • 9 951 en 2018
  • 10 275 en 2013

La baisse avait été de 0,6 % entre 2013 et 2018, elle est de 0,7 % entre 2013 et 2019. La maire compte faire revenir des habitants par son argument « ville du ¼ heure ». Elle déclarait à nos confrères d’actu.fr : « Nous sommes ce que l’on peut appeler, la « ville du ¼ d’heure ». C’est vrai qu’à Bernay on peut tout faire en 15 minutes de temps et le plus souvent à pied : se soigner, aller à l’école, faire ses achats, se divertir, avoir accès aux grandes lignes SNCF, travailler, investir ». L’augmentation presque inévitable des impôts locaux ne jouera pas en faveur de l’édile et de sa politique de reconquête de la population.          

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.