Rassemblement pour la maternité de Bernay menacée de fermeture

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

L'Agence Régionale de Santé (ARS) a décidé de fermer la maternité de Bernay pour la remplacer par une maison périnatale. Un rassemblement était organisé ce mercredi 14 mars à l'appel du syndicat FO et de plusieurs élus.

Par Véronique Arnould

Nouveau coup dur pour l'hôpital de Bernay : après la fermeture de plusieurs services, c'est au tour de la maternité d'être dans le collimateur de l'Agence Régionale de Santé. Elle envisage de la fermer en octobre prochain.

Cette maternité emploie 30 personnes, une manifestation était organisée ce mercredi matin tandis que le conseil de surveillance de l'hôpital recevait la directrice de l'ARS, Christine Gardel.

VIDEO / Le reportage de France 3 Normandie (François Pesquet et Olivier Flavien)
ni
Avec l'interview de Jean-Hugues Bonamy - Maire de Bernay

A noter qu'en novembre 2017, la Haute Autorité de Santé (HAS) n'avait pas attribué de certificat de qualité à cet hôpital. En cause : des failles dans la prise en charge des Urgences et des patients dans trois secteurs (Bloc opératoire, endoscopie et salle de naissance).

Suite à cette non-certification, la direction de l'hôpital et l'ARS vont consolider le rôle d'hôpital de proximité, "notamment par l'ouverture d'un centre périnatal de proximité, d’une consolidation de l’activité de chirurgie et le renforcement de la filière gériatrique de l’établissement."

Arrêt de l'activité accouchement
L'ARS confirme l'arrêt de la maternité à l'automne 2018, compte tenu notamment de la baisse de la natalité. Le rapport de l'agence régionale de santé évoque aussi "le contexte de pénurie des professionnels et la moindre attractivité des professionnels pour ce territoire."

Un centre périnatal de proximité permettra de suivre les grosses et d'assurer une prévention pré et post natale.
Les accouchements s'organiseront entre Evreux, Rouen et Lisieux selon le lieu de résidence et le choix des patientes.

A lire aussi

Sur le même sujet

300 retraités dans les rues du Havre

Les + Lus