Claire O’Petit, députée de l’Eure critique ouvertement Richard Ferrand

Claire O'Petit / © France 3 Normandie
Claire O'Petit / © France 3 Normandie

Invitée des Grandes Gueules sur RMC (où elle officiait auparavant en tant que chroniqueuse), Claire O’Petit a critiqué Richard Ferrand, le président du groupe « La République en Marche » à l’Assemblée Nationale.

Par MR

Devenue députée de la cinquième circonscription de l’Eure lors des dernières élections législatives, Claire O’Petit conserve son franc parler notamment lorsqu’elle est interviewée par ses anciens collègues. Mardi 15 aout, la députée revenait sur les 100 jours de mandat du président Macron dans l’émission les Grandes Gueules sur RMC. Pour elle, Emmanuel Macron a tenu ses promesses à 98%... des éloges qu’elle n’a pas accordées à Richard Ferrand le président du groupe « la République en Marche ». D’après elle, « il a été extrêmement défaillant ». Elle semble être le porte-voix de nombreux députés LREM qui ont critiqué en off le manque d’investissement et l’absentéisme du député breton.



L’élection des questeurs à l’Assemblée nationale

Il y avait deux personnes LR que nous devions élire pour les questures et il n'y a pas eu de préparation avant. Nous avions le choix entre Ciotti et Solère. Et là, nous n'avons pas pris le temps de parler politiquement de ce qui allait se passer si nous ne votions pas pour un Républicain. Pour moi, c'était Solère automatiquement. Mais je n'ai pas eu l'analyse politique. Et là, Richard Ferrand ne nous a pas réunis.


Ferrand n’a absolument pas été à la hauteur


Il était présent à l'Assemblée. Mais nous n'avons pas eu du tout de réunion. Il y a eu un 'caca boudin' des Républicains quand Solère a été élu. Là, Ferrand n'a absolument pas été la hauteur. On s'est tous retrouvés dans les couloirs en se demandant ce qu'il fallait faire. Nous nous sommes réunis dans une salle, certains étaient déjà au bar. C'était une catastrophe. Dans les deux mois, ça a été mieux. Mais tous les crashs qu'il y a eu, c'était pendant cette journée-là. Richard Ferrand n'a pas su tenir le groupe à ce moment-là.

Claire O'Petit demande aux jeunes d'"arrêter de pleurer" parce que l'APL va baisser de 5 euros

Lors de cette émission, la députée de l'Eure ne reconnait pas une erreur de communication lorsqu'en juillet elle a déclaré "Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer pour 5 euros... Qu'est-ce que vous allez faire de votre vie ?" Claire O'Petit avait alors critiqué la levée de bouclier de certains étudiants à propos de la baisse des APL annoncée par l'exécutif.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Des haies utiles à la faune et aux chasseurs

Près de chez vous

Les + Lus