Découverte du château de Beaumesnil avec Vachement Normand !

Publié le
Écrit par Fabienne Bahin .
durée de la vidéo : 25min 50
Vincent Chatelain découvre les curiosités et les trésors de ce château richement orné, regorgeant d'histoires et d'anecdotes surprenantes. Entre labyrinthe végétal, cave oubliée et puit caché, Vincent explore les moindres recoins du château pour découvrir son histoire mais aussi les nouvelles initiatives qui le font vivre. ©France 3 Normandie MediaTV

Vincent découvre les curiosités et les trésors de ce château richement orné, regorgeant d'histoires et d'anecdotes surprenantes. Entre labyrinthe végétal, cave oubliée et puit caché, Vincent explore les moindres recoins du château pour découvrir son histoire mais aussi les nouvelles initiatives qui le font vivre.

Le château de Beaumesnil est situé dans la commune de Beaumesnil dans le département de l’Eure.

Rare exemple d’architecture Louis XIII, Beaumesnil fut construit par Jean Gallard entre1633 et 1640. Le château porte l’empreinte de la Renaissance finissante, mais on y trouve la marque de courants nouveaux venus d’Italie, un style florentin, et de Hollande.

S’il est bien régi par le chiffre 3 (trois parties principales, trois niveaux, trois tonalités :

brique, ardoise, pierre), l’architecte a néanmoins cherché à casser les codes de l’époque. La façade, côté cour notamment, brise la linéarité des niveaux via les fenêtres du corps central, non alignées à celles des pavillons. De même, la richesse des 3 ornementations des façades, à la frontière entre le maniérisme et le baroque, est très atypique.

Beaumesnil est un château construit pour être un relais de chasse et une maison de fête et on retrouve ces attributs dans les masques de pierre théâtraux qui couronnent chacune de ses fenêtres.

Le château fut construit pour Jacques Le Conte, marquis de Nonant et gentilhomme ordinaire de la chambre du roi Louis XIII. Il hérite, en effet, de la propriété de son père, Félix Le Conte, baron de Nonant qui l’avait acquise en 1604.



Les fondations du château de Beaumesnil, érigé au XVIIème siècle, se trouvent à l’emplacement d’une ancienne forteresse bâtie, quant à elle, au XIIIe siècle. Une partie du château et du parc fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 8 mai 1926. C’est un des rares exemples français de l’art baroque (avec la fontaine Médicis et l’hôtel de Sully à Paris), style Louis XIII, avec ses façades ornées, mariant habilement la pierre et la brique, avec ses lucarnes ouvragées qui se détachent sur une toiture surmontée de hautes cheminées.

La décoration est très chargée : chaque baie, chaque fenêtre, chaque lucarne est surmontée d’un fronton cintré ou triangulaire dont le centre est occupé par un macaron inspiré des masques de la

Commedia dell’Arte.



Concernant la construction du château, les matériaux utilisés sont la brique et la pierre. La brique était produite en grande quantité en Normandie, pour remédier aux éventuels défauts de fabrication il était d’usage de renforcer les parties les plus fragiles avec de la pierre. Le château, bâti sur le domaine d’une ancienne forteresse médiévale du XIIIème siècle, est un magnifique exemple d’architecture du début du XVIIème siècle.

Le château est entièrement meublé, il abrite également une collection de reliures anciennes dans la bibliothèque.

En 1939, Jean et Eugénie Fürstenberg rachètent le château et entament une nouvelle phase de restauration et de mise en valeur du domaine. En 1964, ils créent la fondation Fürstenberg-Beaumesnil, et en 1966 celle-ci est reconnue d’utilité publique par André Malraux.

En 1982, les époux décèdent et le château devient la propriété de la Fondation qui en assure la gestion.

Jean et Eugénie Fürstenberg, couple de collectionneurs et grands bibliophiles, achètent le domaine en 1939. Jusqu’à leur mort, ils n’auront de cesse de redonner vie à ce château endormi en le remeublant, en restaurant ses jardins et en y installant leur exceptionnelle collection de reliures d’art. Sans héritiers, ils créent en 1964 la fondation Fürstenberg-Beaumesnil, reconnue d’utilité publique par André Malraux,

qui a pour but de pérenniser ce patrimoine : le château, son parc et ses jardins bien sûr, qui sont classés monuments historiques, mais aussi ce qui reste aujourd’hui encore l’une des plus belles collections privées de reliure d’art d’Europe.

Après avoir consacré une partie de leur vie et de leur fortune à Beaumesnil, Jean et Eugénie Fürstenberg décèdent dans leur domaine à trois mois d’intervalle, en 1982. Leur nom reste désormais attaché à l’histoire de ce lieu dont ils auront été les mécènes passionnés.Ce château familial et habité depuis 350 ans propose tout au long de l’année de nombreuses activités : des visites, des escape games, des parcours immersifs.

Sébastien Boullay chef du restaurant l'Etape Louis XIII, propose une salade normande de saison.

La salle à manger du château est plus étroite que le grand salon et la bibliothèque. On a en effet ajouté un office au début du XXe siècle, qui délimite un boudoir d’un côté et un couloir de l’autre. Le décor de la salle à manger porte essentiellement l’empreinte des années 20, à l’exception des poutres apparentes du plafond, typiques du XVIIe siècle. 

Sébastien Boullay chef du restaurant l'Etape Louis XIII,  va préparer avec Vincent Chatelain une salade de saison, très colorée, avec des langoustines et des légumes du potager. Il a sélectionné une salade normande, des herbes aromatiques, des petits poids normands, des courgettes, un ketchup maison à base de tomates et d’épices du potager.

Une visite à retrouver dimanche à 12h55 sur France 3 Normandie et sur france.tv

production MEDIATV coproduction France 3 Normandie

Réalisation Michaël Gosselin

Journaliste Marine Desgres

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité