Elle lègue 170 000 euros à la commune d’Epaignes dans l'Eure

170.000 euros : c’est la coquette somme qui se retrouve sur les comptes de la petite commune d’Epaignes près de Pont-Audemer dans l'Eure (27). Jeanine Lenoble a décidé de faire de la commune le légataire universel de tout son patrimoine. Elle est décédée à l'âge de 94 ans.

Jeanine Lenoble a transmis l'ensemble de son patrimoine à la commune d'Epaignes dans l'Eure.
Jeanine Lenoble a transmis l'ensemble de son patrimoine à la commune d'Epaignes dans l'Eure. © FTV

La généreuse donatrice s’appelle Jeanine Lenoble. Elle n’a jamais vécu dans cette commune et pourtant c’est bien les Epagnols qui profiteront de la générosité de la nonagénaire décédée en janvier 2021. C’est à ce moment-là que la maire d’Epaignes Marie-Paule Leblanc (SE) est contactée par un notaire qui lui annonce l’heureuse nouvelle.

Cet important montant comprend la maison de Jeanine, ses meubles, sa voiture et ses économies. Elle n’avait pas d’enfant et dans une lettre testamentaire, elle explique son choix. C'est son grand-père qui était originaire d’Epaignes :

Parce que mon grand-père y est né (Émile Lambert, NDLR). Enfant très pauvre, n’ayant jamais accédé à l’école mais ayant travaillé durement et honnêtement, il a pu réaliser le bien-être et le confort de sa famille. 

Jeanine Lenoble

Jeanine s’est éteinte à Saint-Honoré près de Dieppe. Elle était née et a grandi à Cormeilles dans l’Eure. Ses parents étaient propriétaires d’une boucherie.

Le portrait de la jeune Jeanine Lenoble.
Le portrait de la jeune Jeanine Lenoble. © FTV

La maire d’Epaignes a pu se plonger dans les souvenirs de cette femme qu’elle ne connaissait pas. Elle a pu voir des photos de Jeanine et en savoir plus sur cette femme au parcours exceptionnel pour l’époque. La jeune fille avait en effet passé son baccalauréat en candidate libre puis elle a poursuivi ses études et obtenu une licence en psychologie.

L'ombre de Jeanine Lenoble à 20 ans.
L'ombre de Jeanine Lenoble à 20 ans. © FTV

Férue de musique, elle souhaite que son patrimoine serve aux jeunes pour les initier à la culture classique.

La maison de Jeanine Lenoble à Cormeilles.
La maison de Jeanine Lenoble à Cormeilles. © FTV

La maire envisage une médiathèque ouverte à tous les petits curieux comme l’était la jeune Jeanine. Il se pourrait également que l’on retrouve son nom sur un lieu emblématique de la commune. Toutes ces questions seront abordées lors des conseils municipaux.

Un autre généreux donateur dans la Manche

En janvier 2021 également c’est Virandeville, un petit village du nord du Cotentin (Manche) qui découvre que l’ancien propriétaire du bar-tabac a légué tous ses biens à sa commune. Jean Lehuby, décédé le 28 décembre 2020, à l'âge de 92 ans et connu de tous pour avoir tenu ce commerce pendant 30 ans a fait une belle surprise à tous les habitants. Lui aussi n’avait pas d’enfant. Il a transmis à sa commune sa maison et ses deux terrains en partie constructibles, pour un total estimé à plusieurs centaines de milliers d'euros.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite patrimoine culture