Alerte de la gendarmerie : les arnaqueurs aux travaux de bitume sont de retour en Normandie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet
Une "rustine" de bitume sur la chaussée d' une voie privée menant à des garages.
Une "rustine" de bitume sur la chaussée d' une voie privée menant à des garages. © Richard Plumet / France Télévisions

Après des cas signalés de travaux réalisés par des escrocs dans différents départements normands, un appel à la vigilance est lancé.

Avec les beaux jours, les "arnaqueurs du bitume" sont de retour en Normandie. Des agissements  qui durent depuis des années et dont des personnes isolées ou influençables sont les principales victimes.

Il y a aussi ceux qui pensent faire une bonne affaire avec des travaux réalisés rapidement à un prix défiant toute concurrence.

La technique de ces escrocs est bien rôdée. En tenue de chantier, des personnes d'origine étrangère (souvent avec un accent anglais) démarchent en porte à porte en proposant une aubaine avec ce genre d'argumentaire : "on vient de finir un chantier pas loin et il nous reste du bitume tout chaud qui va être perdu si on ne l'utilise pas tout de suite. Si vous voulez profiter de l'occasion, on peut vous goudronner votre cour, votre allée ou votre chemin à un très, très bon prix…"

Attention arnaque !

Si vous êtes sollicité de cette façon, les gendarmes de Normandie vous conseillent de refuser cette offre "alléchante", de ne surtout donner d'argent, de ne rien signer et d'appeler aussitôt le 17 (ou le 112) et si possible de relever le numéro de la plaque d'immatriculation du véhicule des démarcheurs.

Pourquoi ? Parce qu'il s'agit d'une escroquerie.

La gendarmerie nationale met en garde la population contre cette pratique qui fait de plus en plus de victimes car

  • L'asphalte posé est de mauvaise qualité
  • Il arrive que le prix demandé après travaux soit bien supérieur à celui proposé au départ.

Dans un communiqué, elle précise que "le bitume (goudron) ne provient pas d'un chantier en cours mais est acheté en gros pour l'occasion".

Menaces et intimidation

Les gendarmes luttent contre les agissements de ces "bitumeurs" dont les victimes, après les travaux, se retrouvent démunies pour faire des réclamations : aucun devis et pas de facture…

Pour se faire payer (le plus souvent en liquide), les escrocs peuvent aller jusqu’à faire pression "en se faisant accompagner de gros bras intimidants et menaçants."

Les gendarmes indiquent par ailleurs que les victimes peuvent "même être poursuivies en justice pour travail non déclaré."

En cette fin mai 2021, le passage de ces "goudronneurs arnaqueurs" a été signalé dans les départements de la Manche, de l'Orne, de l'Eure et de la Seine-Maritime.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.