Allergies aux pollens en Normandie : « ça va évoluer jusqu’en juillet »

Les pharmaciens de la région délivrent actuellement de nombreux médicaments pour traiter les symptômes des allergies aux pollens. Des pathologies chroniques de plus en plus fréquentes.

En Normandie, les pollens les plus allergisants sont les pollens de bouleau et de graminées, puis viennent le noisetier, l’aulne, le frêne et le chêne. Pour certains, les balades en pleine nature ou dans un parc deviennent un supplice s’ils n’ont pas anticipé. Nez et yeux qui coulent, gorge qui gratte… ces symptômes gênants peuvent gâcher le printemps et le début de l’été. 

« Il y a de plus en plus d’allergique au pollen, c’est surement lié au climat et à la pollution. De plus en plus de personnes nous réclament des traitements dès qu’ils ont le nez qui coule, les yeux qui pleurent. On reste toujours sur les mêmes molécules, disponibles sans ordonnance. En mai, on arrive sur les graminées, les plantains et ça va évoluer jusqu’au mois de juillet. » précise une pharmacienne d’Evreux.

Comment limiter l'allergie au pollen ?

  • En premier lieu, demandez conseil à votre médecin et, le cas échéant, prenez un traitement adéquat.
  • Préférez les activités en plein air tôt le matin, quand le taux de pollens dans l’air est le plus faible.
  • Évitez d’ouvrir les fenêtres en voiture. 
  • Limitez les promenades à la campagne et privilégiez, si possible, le bord de mer.
  • Éviter le jardinage et notamment la tonte du gazon.
  • Rincez-vous les cheveux le soir pour éliminer le pollen qui aurait pu s’y déposer.
  • Evitez de faire sécher le linge en extérieur.
  • Portez un chapeau et des lunettes.
  • Évitez les substances irritantes de surcroit (tabac, produits de bricolage ou d’entretien...).

Les remèdes naturels

Le site pasteur.fr a recensé des remèdes naturels pour combattre ce rhume des foins. De nombreuses plantes peuvent réduire la fréquence des crises d’allergies. L’estragon, par exemple, est une bonne solution pour lutter contre les allergies au pollen grâce à ses propriétés anti-allergènes. Le thym, quant à lui, est un expectorant naturel qui permet de décongestionner les voies respiratoires. L’huile essentielle de lavande vraie est également très efficace pour réduire les crises d’éternuements et soulager les voies respiratoires. Contre le “nez fontaine”, l’ortie est la solution idéale. Une infusion de sureau et de vinaigre de cidre sont également recommandées. Enfin, des extraits de feuilles de pétasite disponibles sous forme de gélules ont des actions positives en cas d’allergie au pollen.