• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Automobilistes attention ! Les premiers radars tourelles arrivent sur les routes de l'Eure

© France 3 Normandie
© France 3 Normandie

360 millions d'euros, c'est le montant de l'addition nationale pour les dégradations de radars depuis nouvembre 2018. Pour lutter contre ces destructions, L'Eure, déjà département test pour les radars embarqués, est désormais dotée de plusieurs radars nouvelle génération.

Par Catherine Lecompte

Pendant la période des mouvements de gilets jaunes, près de 2100 radars automatiques ont été détruits en France, selon la sécurité routière, avec à la clé une addition très salée. 
Le coût global de ces dégradations s'élèverait ainsi à 360 millions d'euros.

Pour trouver une parade à ces dégradations, de nouveaux radars sont donc actuellement mis en service par les autorités. Le département de l'Eure, qui avait été département test pour les radars embarqués, est aussi dans les premiers a être déjà doté de plusieurs radars de nouvelle génération, les fameux "radars tourelles".

Répartis sur l'ensemble du département, ils seraient pour l'instant au nombre de 6 sur les 46 appareils automatiques. Baptisés Mesta Fusion 2, ils ont été mis en service début juillet et ont vocation à remplacer les anciens radars.
 

Selon le prefet de l'Eure, Thierry Couderc, "ils sont dans un premier temps destinés aux contrôles de vitesse mais ils vont très rapidement s'adapter aux comportements automoblistes".  
 

Ces radars sont en effet évolutifs et multifonctions. Ils pourront, à terme, contrôler d'autres infractions. Distances de sécurité, franchissement de ligne continue, utilisation du téléphone en conduite, dépassement par la droite.... 

Ils pourront aussi vérifier que l'automobiliste ne réaccélère pas, juste après le contrôle. Et ce, en toute discrétion : le flash, infrarouge, est invisible. 

Des performances qui en inquiètent déjà plus d'un. Certains nouveaux radars ont déjà été la cible de vandales dans l'Eure, avec des traces de peinture sur plusieurs appareils. 

Un rappel pourtant : les auteurs de ces dégradations risquent jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende.

400 radars "tourelles" seront ainsi installés d'ici la fin de l'année sur les routes françaises. 
 
les radars tourelles arrivent dans l'Eure


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nécrologie de Jacques Chrirac en ex Basse Normandie

Les + Lus