Coronavirus : l' Eure lance un numéro unique pour son pôle petite-enfance

© l' Eure en Normandie
© l' Eure en Normandie

Même pendant cette période de confinement, sages-femmes et puéricultices de l'Eure restent joignables. La Protection Maternelle Infantile (PMI) a mis en service un numéro de téléphone unique, pour maintenir le lien avec les parents qui rencontrent des difficultés.
 

Par Catherine Lecompte

Durant cette période de confinement à domicile, certains jeunes ou futurs parents sont inquiets et rencontrent parfois des difficultés au quotidien, sans bien savoir où s'adresser.

Pour leur venir en aide comme d'habitude, les collectivités territoriales comme les départements, vont assurer une continuité de leurs services sociaux, en particuliers ceux qui touchent à la péri-natalité et à la petite enfance.
 

Dans l'Eure, la Protection Maternelle Infantile (PMI) vient donc de mettre en service un numéro de téléphone unique, pour maintenir le lien avec les parents : 

le 02.32.31.51.85

A quoi sert la PMI ?


La Protection Maternelle Infantile (PMI) du Département est un service de santé publique, ouvert à tous et gratuit, qui accompagne les femmes enceintes ainsi que les mères et les pères dans leur rôle de parents. Il couvre tout le territoire et réalise le suivi de l’enfant, depuis la grossesse jusqu’à l’âge de 6 ans.

"Le Département assure ainsi une mission de prévention et d’accompagnement très importante auprès des parents et des enfants eurois en veillant, notamment, à la qualité des modes d’accueil des enfants, que ce soit en structure collective ou chez un assistant maternel", rappelle Perrine Forzy, Vice-présidente du Département en charge de l'Enfance.


Plus de 10 000 enfants sont ainsi vus chaque année en permanence infirmière.
900 femmes enceintes, 2 800 assistants maternels sont visités à leur domicile et 900 familles bénéficient d’une aide à la parentalité.

Mais, ces derniers temps, en raison de l'instauration des mesures de confinement, les puéricultrices de la PMI, (Protection Maternelle Infantile) assurent désormais une partie de leur activité à distance.

Avec la fermeture des centres médico-sociaux, la PMI a donc du prendre des dispositions et elle vient de mettre en place une permanence téléphonique des puéricultrices, pour répondre aux questions des parents.


Une permanence téléphonique pour les assistant(e)s maternel(le)s.


Une autre permanence téléphonique, des puéricultrices et des cadres, est également assurée pour répondre aux questions nombreuses des assistants maternels dans ce contexte de confinement, sur le maintien d'accueil et de l'extension de l'accueil à 6 enfants.

Le maintien de ce dispositif, essentiel pour les futurs et jeunes parents, s'inscrit dans le plan de continuité des services mis en place par le Département.


Répondre aux interrogations et aux inquiétudes


Pour répondre aussi aux interrogations des femmes enceintes et des mamans d'enfants en bas-âge, des sages-femmes et le médecin de PMI sont aussi joignables par téléphone. 
 
© Eure en Normandie
© Eure en Normandie
 

Des visites maintenues mais sous conditions 

Certaines visites à domicile des puéricultrices et des sages-femmes sont maintenues, mais le port de masque est obligatoire et une évaluation de la situation sanitaire de la famille est faite préalablement.

Le planning familial toujours ouvert

Pour l’activité de planification familiale des permanences d’accueil pour la contraception, la contraception d'urgence et les entretiens pré-IVG restent accessibles.

Ce plan de continuité d'activité s'adaptera aux annonces gouvernementales et à la situation épidémique à venir.
 

Le dispositif en Seine-Maritime 


Conformément au plan de confinement imposé par l'épidémie de Coronavirus, les centres de PMI de Seine-Maritime aussi sont fermés au public.
Cependant, les lignes téléphoniques restent joignables en cas d’urgence. Des consultations seront assurées uniquement sur rendez-vous pour les cas les plus urgents.
 

Peuvent ainsi être reçus en consultation : 

° Les familles avec des enfants pour la consultation du 1er mois et des enfants ayant besoin d’être vaccinés à 2, 4, 5, 11 et 12 mois,
° Les familles avec des nourrissons fragiles (prématurés, petits poids..) ayant besoin d’être accompagnés,
° Les femmes ayant besoin d’accompagnement sur une interruption volontaire de grossesse.

Les conditions d'accueil en petite enfance 

Les assistants maternels peuvent continuer à accueillir les enfants pour lesquels ils sont agréés. Une dérogation est accordée pour leur permettre de garder également leurs propres enfants à condition que le nombre total d’enfants soit inférieur à 10.

Les maisons d’assistants maternels (MAM) restent possiblement ouvertes dans les conditions fixées par l’ARS, à savoir un accueil limité à maximum 10 enfants.
Plus d'informations sur ce document




















 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus