Coronavirus en Normandie : les professionnels du mariage dans le marasme

Cérémonies reportées, repas annulés, salles de réceptions non louées : en Normandie, l'économie du mariage souffre du confinement
 

Avril 2020- La vitrine d'un traiteur et organisateur de réceptions spécialisé dans les mariages
Avril 2020- La vitrine d'un traiteur et organisateur de réceptions spécialisé dans les mariages © Bruno Belamri / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
Après la crise sanitaire du coronavirus, a suivi une crise économique dont on découvre au fil des semaines l'importance des conséquences. Si dès le début de la mise en place des mesures d'interdiction de déplacement et de confinement les choses étaient claires en matière d'arrêt brutal des activités, les interrogations et l'incertitude sont grandes pour les entrepreneurs quant au calendrier et aux modalités de la reprise et d'un éventuel retour à la normale.

Retrouvez ici et en un clic tous nos articles sur le Coronavirus en Normandie
 

Un secteur à l'arrêt

Ils sont traiteurs, fleuristes, photographes, sonorisateurs, loueurs de salles, organisateurs d'événements. Tous sont des "professionnels du mariage" et réalisent une part très importante de leur chiffre d'affaires annuel au printemps, entre mars et juin.

Autant dire qu'ils sont à la peine. Et si toutes les cérémonies de mars ont été rapidement annulées et reportées dans la foulée, le marasme est plus grand pour les mois de mai et de juin.

Hors loyer et hors remboursement de prêts, on a à peu près 5000 euros de charges fixes à payer par mois. Et depuis le début on ne peut pas travailler, puisque en tant que traiteur on travaille que grâce au regroupement de personnes. Donc là, ça va être effectivement
5000 euros par mois, minimum, qui vont sortir de notre poche !

- Agathe  Collet, traiteur à Louviers (Eure)

 
Coronavirus en Normandie : les professionnels du mariage dans le marasme
VIDEO : le reportage de Béatrice Rabelle et Bruno Belamri (montage : Stéphanie Pierson)
 

 Une perte d'activité pour 2020

Ne pas savoir ce qui sera possible est la principale inquiétude de ces entrepreneurs. 
A quelle date les mairies rouvriront-elles ? Combien de personnes aura-t-on le droit de faire entrer dans une même salle ? Ces questions (et d'autres) angoissent les pros du mariage.

Ils craignent une perte complète d'activité pour tout le printemps. Et pendant tout ce temps, sans rentrée d'argent, les factures à payer continuent d'arriver ! Quant aux reports, certaines familles ont déjà réservé, mais pour l'année 2021.
Et d'ici là…  
Séance de photo d'un mariage sur la plage de Veules les Roses (Seine-Maritime) / Archives
Séance de photo d'un mariage sur la plage de Veules les Roses (Seine-Maritime) / Archives © Richard PLUMET / France 3 Haute-Normandie

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter