Témoignages : les anniversaires des normands en temps de confinement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Boris Letondeur

Confinement oblige, les Normands doivent adapter leur vie quotidienne. C'est d'autant plus vrai pour ceux qui célèbrent leur anniversaire coupés du monde réel. Heureusement, l'univers virtuel est bien souvent là pour les aider à tout de même organiser un semblant de fête. 

On n'a pas tous les jours 10 ans ! Pour sa première décennie, Jade avait prévu plusieurs jours de célébrations avec la famille et les amis. Si elle a pu fêter son anniversaire un peu en avance avec sa grand-mère et son oncle, elle a dû en revanche tirer une croix sur le rassemblement familial du weekend prochain et l'après-midi entre copines prévu une semaine plus tard. Mardi, c'est entouré de ses parents et de son grand-frère qu'elle a soufflé ses bougies. 

"On a tout annulé. J'aurais préféré que mes grands-parents soient là. Du coup, j'ai eu plein de monde au téléphone. Mon parrain, ma marraine, mes deux mamies, mon tonton... J'ai quand même eu plein de cadeaux. Pour l'anniversaire avec mes copines, on va le faire cet été."
Jade, 10 ans


Gwen célèbrait mercredi ses 32 ans. Confinée dans son appartement caennais, elle a passé cette journée spéciale entre télétravail, voeux d'anniversaire sur facebook et activités avec son fils Adam, 5 ans. 

"J'ai fait un gâteau avec mon fils, regardé Facebook toute la journée et j'ai partagé un verre de vin avec une amie en vidéo. Ma soeur m'a appelé entre deux conférences Skype et les 15 000 devoirs de ses trois enfants. J'ai aussi eu mes parents en appel vidéo".
Gwen, 32 ans


Christophe a eu 46 ans lundi dernier, le 16 mars, jour de la prise de parole du Président de la République pour annoncer les mesures de confinement. Normalement, ses parents devaient venir de Seine-et-Marne pour célébrer son anniversaire mais devant l'imminence des annonces de confinement, ils ont préféré avorter leur venue en Normandie. Christophe s'est donc retrouvé avec une coupe de champagne, dans son canapé face à la télévision, à "fêter" ses 46 ans avec Emmanuel Macron

"Je m'en souviendrai obligatoirement de celui-là, c'est pas loin d'être le plus pourri de mes anniversaires ! Mais il ne détronnera pas celui où j'ai fini à l'hôpital pour intoxication alimentaire (rires). Lundi, j'ai pris l'apéritif en regardant Emmanuel Macron. Après ce qu'il a dit, ça a un peu gâché la fête... L'anniversaire passait au second plan par rapport à la propagation du virus. J'étais quand même avec ma femme et mes enfants. Mon cadeau ? Je l'aurai plus tard, quand on pourra sortir et que les magasins seront ouverts, mais il y a plus important dans la vie..."
Christophe, 46 ans


Heureusement, le confinement n'a pas d'incidence sur la vie numérique. Christophe a reçu bon nombre de messages via Twitter, où il gère le compte Planète Malherbe. 
 
Rouennaise expatriée à Londres, Laura aurait dû partir fêter son 29ème anniversaire à Dubaï, un beau voyage planifié depuis trois mois avec son compagnon. Les vols avec l'Europe étant annulés, c'est chez elle, devant son ordinateur qu'elle a finalement passé la soirée de mercredi. 

"Ce n'était pas notre plan initial mais avec le recul, c'était même mieux ! Lors des derniers jours, j'ai commencé à voir des gens qui organisaient des apéritifs virtuels. Je me suis dit "allez, on fête mon anniversaire en visio-conférence ! C'était génial, des amis avaient même fait un gâteau... Je conseille vraiment aux personnes confinées de le faire."



Une heure d'un apéro convivial avec une quinzaine d'amis, deux heures et demi d'une deuxième partie de soirée avec la famille, la chaleur humaine et la convivialité traversent les écrans. 

Samedi 21 mars, Sarah prendra 14 ans. Trois rassemblements étaient au programme des festivités. Le premier, avec ses grands-parents paternels, aurait dû avoir lieu le weekend dernier mais il a été annulé par précaution. Le deuxième, avec ses autres grands-parents, était prévu pour ce weekend. Annulé également. Même sort pour la fête organisée avec ses amies début avril. 

"Je suis un peu déçue, c'est normal. Je pense que je devrais fêter mon anniversaire en mai. En soit, ça ne change pas le déroulement des célébrations, le plus dur sera de faire concorder les dates de tout le monde. Avec mes amis, je vais faire un facetime (appel vidéo), avec ma famille, un appel suffira."
Sarah, presque 14 ans


N'hésitez pas à partager vos moments d'anniversaire en confinement, soit en commentaire de cet article sur facebook, soit sur Twitter avec le hashtag #AnniversaireConfinéEnNormandie .

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité