Les éleveurs bloquent les principaux accès d’Evreux

Les éleveurs en colère bloquent ce mardi 21 juillet les principaux accès d’Evreux. D’autres actions sont prévues dans la journée dans la ville de Rouen et sur les ponts de Tancarville et de Normandie.

Depuis 7h ce mardi matin (21 juillet), les éleveurs en colère bloquent avec des tracteurs les accès principaux de la ville d’Evreux. Les véhicules ne pouvaient pas entrer dans le chef-lieu du département. La préfecture conseille aux automobilistes d'éviter le rond point de l'hôpital, le Carrefour du Cambole, le rond point route d'Orleans, le rond point Caer, le rond point route de St André- D52, l'intersection rue Roland Garros, le rond point Jardiland- Atlas/ Cocherel) .
Ils ont également déversé de la paille aux pieds de la préfecture.

Nous avons mis en place cinq points de blocage d'Evreux avec une centaine de tracteurs", a déclaré à l'AFP Amaury Lévesque, président des Jeunes Agriculteurs de l'Eure (JA27). Les blocages pourraient être levés vers 10H00, précise-t-on du côté des agriculteurs. "Mais nous pourrions conserver des barrages filtants, a précisé le président de JA27.


Devant l’enseigne Cora, du fumier, des pneus et des caddies ont été installés devant les portes.

A partir de 10h30, les accès aux ponts de Normandie et de Tancarville vont être bloqués par les éleveurs en colère.

 

Une réunion est envisagée, dans le cadre du dialogue constant et soutenu entre le préfet et le monde agricole", a-t-on indiqué à la préfecture. "Il n'y a pas d'incident mais la circulation commence à être très difficile", a-t-on ajouté.