Eure : la plus ancienne fabrique de chaussures de France ferme et brade son stock

Publié le
Écrit par Richard Plumet
20 décembre 2021 : un partie des dernières chaussures Marco fabriquées à Pont-de-l'Arche (Eure)
20 décembre 2021 : un partie des dernières chaussures Marco fabriquées à Pont-de-l'Arche (Eure) © Marion Chevalet / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Dans cette usine de Pont-de-l'Arche (Eure) on fabrique des chaussures depuis 1750. Mais, victime de la crise, la maison Marco va fermer définitivement le 31 décembre 2021

Située en bord de Seine, entre Vernon et Rouen, la commune de Pont-de-l'Arche (Eure) a longtemps été connue pour son industrie de la chaussure et du chausson. La cité compta plus de cinquante usines avant le déclin de l'activité après la seconde guerre mondiale.

Créée en 1750, l'usine Marco est une survivante du savoir-faire local et un étendard de la qualité des chaussures "made in France" faites à la main.  En 2010, placée en liquidation, l'entreprise avait été rachetée et l'emploi de 60 salariés sauvés. L'activité avait repris après une mise aux normes des ateliers et une offre de nouveaux produits.   


Mais en dépit d'une gestion rigoureuse, en 2019, Marco, plus ancien fabricant français de mocassins, bottines et ballerines, a été confronté à une brutale et imprévue baisse des commandes des revendeurs situés en centre-ville, qui, victimes des manifestations des Gilets jaunes, n'avaient pas assez vendu pour refaire leurs stocks.     

durée de la vidéo : 01min 50
VIDEO - Eure : une usine de chaussures va fermer après plusieurs siècles d'activité ©France Télévisions

Cessation d'activité

En 2021, nouvelle mauvaise passe pour l'entreprise Marco avec, conséquence de la crise sanitaire et des épisodes de confinement, très peu de commandes pour la collection d'été et quasiment aucune pour celle d'hiver avec, dans le même temps, une forte hausse du prix des matières premières et fournitures.  

Une perte de chiffre d'affaires dont le montant est estimé à 600.000 euros. Une situation qui a conduit la direction à prendre la décision de la cessation d'activité au 31 décembre 2021, mettant fin à la fabrication de chaussures débutée en 1750…  

Tout doit disparaître 

Reste à payer 400.000 euros de charges, comme les impôts, taxes, salaires, congés payés et le coût du licenciement de 25 salariés.

Pour financer tout cela, l'entreprise tricentenaire doit tout liquider : le matériel, les outils de production, les chutes de cuirs et peaux et tout le stock de chaussures.

Des chaussures vendues à perte, à des prix cassés, dans le magasin de l'usine où se pressent avant Noël de nombreux acheteurs.   

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.