Eure : les services de l'Etat mobilisés contre les vols et destructions de câbles de télécommunication

Pour la première fois en Normandie, une convention a été signée avec l'opérateur Orange pour lutter contre les actes de malveillance commis sur les installations des réseaux Internet et téléphone.
Câble de réseau de télécommunication avec à l'intérieur de nombreux fils de cuivre
Câble de réseau de télécommunication avec à l'intérieur de nombreux fils de cuivre © France Télévisions

C'est quand les lignes de téléphone  sont coupées que particuliers et professionnels se rendent compte de l'importance d'être connecté au monde extérieur. Des pannes peuvent se produire, mais ce sont les actes de malveillance qui causent le plus de soucis aux opérateurs.

Il y a les voleurs de cuivre qui coupent et démontent les câbles de télécommunication, mais aussi des saboteurs qui détruisent pour des raisons idéologiques et les vandales qui cassent pour le plaisir de nuire…

Des câbles de téléphone sectionnés- Archives
Des câbles de téléphone sectionnés- Archives © France Télévisons

Des destructions et sabotages qui pénalisent les habitants et qui peuvent avoir de graves conséquences comme l'a rappelé le préfet de l'Eure le 19 juillet 2021, lors de la signature d'une convention avec l'opérateur Orange pour lutter contre ces actes de malveillance :

"Quand on coupe un câble pour voler le cuivre qui est à l'intérieur, on peut empêcher des milliers de personnes de vivre normalement en utilisant leur téléphone ou leurs moyens de communications."

Et couper les télécommunications pour voler du cuivre, par exemple, c'est potentiellement empêcher une personne d'appeler les secours  pour quelqu'un qui vient de faire un infarctus dans sa famille."

Jérôme Filippini,
préfet de l'Eure

Mobilisation pour protéger les réseaux

Pour protéger ces infrastructures essentielles et lutter contre des attaques aux graves conséquences, différents services de l'Etat du département de l'Eure, dont police, gendarmerie et justice, ont fixé un cadre général de coopération avec les opérateurs. C'est le cas d'Orange dont les installations sont régulièrement vandalisées et qui attend de cette convention "une collaboration étroite avec les service de l'Etat au service d'un maintien du réseau dans de bonnes conditions"

Nous ce qu'on souhaite c'est d'avoir une meilleure collaboration avec la connaissance des sites qui sont sensibles au niveau du réseau, les interlocuteurs et leurs noms, et puis l'ensemble des procédures pour arriver très très vite sur site et puis pour pouvoir avoir un effet d'enquête, d'investigation pour ces actes."

Cyril Luneau,
directeur des relations avec les collectivités locales pour le groupe Orange

durée de la vidéo: 01 min 41
VIDEO - Eure : signature d'une convention pour lutter contre les vols et dégradations de câbles télécom

Gendarmes et policiers sont sensibilisés et attentifs à cette problématique, et du côté de la justice, le Parquet d'Evreux  promet une réponse pénale en faveur d'une très grande fermeté à l'encontre des auteurs et personnes impliquées dans de tels actes.

Des installations vulnérables

Les réparations sur des coupures de câbles peuvent être longues et complexes, notamment quand il s'agit de fibres optiques de la taille d'un cheveu qu'il faut "ressouder" une à une.

Raccordement d'une maison à la fibre optique Orange sans protection du câble
Raccordement d'une maison à la fibre optique Orange sans protection du câble © Richard Plumet / France Télévisions
Câble de raccordement de téléphone Orange non protégé le long d'une maison
Câble de raccordement de téléphone Orange non protégé le long d'une maison © Richard Plumet / France Télévisions
Câbles de télécommunications de fibres optiques Orange à nu entre plaque et goulotte
Câbles de télécommunications de fibres optiques Orange à nu entre plaque et goulotte © Richard Plumet / France Télévisions

A côté des actes de malveillance, le réseau de téléphone et de fibre optique déployé sur la voie publique par Orange et ses sous-traitants est parfois bien mal protégé et risque ainsi d'être accroché ou arraché par mégarde.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
téléphonie économie internet faits divers société